Santé
URL courte
4107
S'abonner

La Commission militaire centrale chinoise a donné le feu vert à un an d’utilisation militaire du vaccin contre le Covid-19 élaboré par le CanSinoBIO, producteur chinois des vaccins et l'Académie militaire des sciences médicales de l'Armée populaire de libération de Chine, d’après l’annonce faite par l’entreprise le 29 juin.

CanSinoBIO, un groupe de biotechnologie chinois a annoncé ce lundi 29 juin avoir reçu l’autorisation d’utiliser son vaccin recombinant contre le Covid-19 à des fins militaires. Au cours des essais cliniques, le vaccin Ad5-nCoV, fabriqué par le producteur chinois conjointement avec l'institut de biotechnologie de Pékin sous tutelle de l'Académie militaire des sciences médicales de l'Armée populaire de libération de Chine, s’est montré efficace, indique l’annonce.

«Les essais cliniques ont montré que le vaccin Ad5-nCoV avait le potentiel de prévenir l’émergence des maladies causées par le SARS-CoV-2», est-il précisé. La Commission militaire centrale a autorisé le 25 juin l’utilisation de ce vaccin dans l’armée chinoise pour une durée d’un an.

Les données obtenues au cours de deux phases d’essais cliniques de ce vaccin ont montré un bon niveau de sécurité et un niveau élevé de réponse immunitaire humorale et cellulaire.

Une possible entrée sur le marché?

Le CanSinoBIO a souligné que, pour le moment, l’utilisation du vaccin Ad5-nCoV était limitée au milieu militaire et qu’une autorisation supplémentaire du département concerné serait nécessaire pour une utilisation plus large.

La Commission chinoise d’administration et de supervision des actifs publics (SASAC) a indiqué précédemment qu’un vaccin contre le Covid-19 inactivé mis au point pourrait être mis sur le marché d'ici la fin d’année ou au début de l'année prochaine. Avant d’entrer sur le marché, un vaccin doit passer trois phases d'essais cliniques et prouver son efficacité et son innocuité.

Lire aussi:

«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
Armée populaire de libération (Chine), Chine, Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook