Santé
URL courte
Par
6512
S'abonner

Des personnes ayant souffert du nouveau coronavirus présentent un déficit de fonctions cognitives qui persistent même après la convalescence, constatent des chercheurs après une étude menée au Royaume-Uni.

Une étude menée par des neurophysiologistes britanniques et américains a révélé des problèmes neurologiques chez des patients gravement touchés par le Covid-19. Elle a été publiée sur le site medRxiv.

Les chercheurs ont analysé les données des tests cognitifs de 84.285 participants au test d’intelligence Great British Intelligence Test qui avaient connu une infection au Covid-19. Les personnes qui s'étaient rétablies de la maladie, y compris celles qui ne signalaient plus de symptômes, présentaient cependant des déficits cognitifs importants.

Le cerveau travaille moins bien 

Leur âge, sexe, niveau d'éducation, revenu, groupe racial et ethnique et troubles médicaux ont été pris en compte. Les dérèglements constatés étaient d'une ampleur substantielle pour les personnes qui avaient été hospitalisées, mais aussi pour les cas bénins mais biologiquement confirmés dans lesquels les patients n'ont signalé aucune difficulté respiratoire, notent les chercheurs.

Celles qui s'étaient rétablis du Covid-19 présentaient des déficiences cognitives lors de la réalisation de tests de résolution de problèmes sémantiques, de mémoire, d'attention sélective et émotionnelle. Plus grave était l’état des malades, plus sérieux étaient les troubles constatés après la convalescence

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
santé, intelligence, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook