Santé
URL courte
Par
71121
S'abonner

Les substances nocives générées par la cuisson au charbon de bois entraînent environ quatre millions de morts par an à travers le monde, d’après une récente étude américaine.

Cuire des aliments avec du charbon de bois présente un risque élevé de lésions pulmonaires et de décès des suites de maladies respiratoires, selon une étude réalisée par des chercheurs des universités de l’Iowa et de Californie à San Diego.

Les spécialistes estiment que l’inhalation de substances nocives générées par la cuisson au charbon de bois entraîne la mort d’environ quatre millions de personnes par an à travers le monde.

Les auteurs de l’étude ont ainsi découvert que ceux qui cuisinaient au bois étaient exposés à des concentrations plus élevées de polluants et d’endotoxines bactériennes par rapport à ceux qui utilisaient du gaz de pétrole liquéfié (GPL) pour préparer leur repas.

Dans le même temps, les adeptes de la cuisine au charbon manifestaient un niveau d’accumulation d’air dans les poumons plus élevé, ce qui témoigne d’une perturbation des échanges gazeux dans l’organisme, constatent les scientifiques.

Lire aussi:

Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Tags:
Université de Californie, L'Université de l’Iowa, barbecue, charbon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook