Santé
URL courte
Par
105617
S'abonner

Moderna a dû détruire 400.000 doses de son vaccin contre le Covid en raison d’un «problème de filtration» surgi lors de sa fabrication, rapporte Bloomberg.

Le groupe pharmaceutique américain Moderna a été contraint de détruire 400.000 doses de son vaccin contre le nouveau coronavirus, a fait savoir le conseiller scientifique de Donald Trump Moncef Slaoui cité par Bloomberg.

Selon le responsable, cette décision a été prise suite à l’émergence d’un «problème de filtration» dans les stades finaux de production du vaccin.

Il souligne qu’il «faut s’attendre» à de tels problèmes lors d’un processus aussi complexe que la fabrication de vaccins contre le Covid.

Les capacités de productions maintenues

Pour le porte-parole de Moderna Ray Jordan, le groupe sera toujours en mesure de fabriquer les 20 millions de doses prévues pour le mois de décembre, alors qu’au premier trimestre 2021 Moderna devra produire entre 85 et 100 millions de doses pour les États-Unis.

Plus tôt dans la journée, Donald Trump a twitté que le vaccin de Moderna a été approuvé pour utilisation aux États-Unis. Or, l’agence américaine des médicaments FDA n’a pas encore pris de décision officielle à cet égard.

 

Lire aussi:

«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
États-Unis, vaccin, Covid-19, Moderna
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook