Santé
URL courte
Par
111436
S'abonner

Avec 159 décès supplémentaires et 20.262 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en l’espace de 24 heures signalés ce vendredi 25 décembre, le total des contaminations journalières dans le pays reste à un niveau de plus de 20.000 deux jours de suite.

La France a enregistré 20.262 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures et 159 décès dans les hôpitaux ce vendredi 25 décembre, font savoir les autorités sanitaires. Alors que la veille elles avaient signalé 21.634 nouveaux cas de contamination par le coronavirus, le total journalier reste supérieur à 20.000 deux jours de suite.

Avec 159 décès supplémentaires dans les hôpitaux, le bilan de l'épidémie en France s'établit désormais à 62.427 morts.

Les hôpitaux français traitent 24.392 patients atteints du Covid-19, soit 247 de moins que jeudi. Le nombre de patients en réanimation recule à 2.625, soit 27 de moins que la veille.

Le total des personnes contaminées depuis le début de l'épidémie s’établit à 2.547.771, selon les données publiées ce vendredi par le ministère de la Santé.

La France lancera dimanche 27 décembre sa campagne de vaccination, en commençant par les plus vulnérables, avait déclaré auparavant Olivier Véran.

Le 24 décembre, l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus a été approuvée par la Haute Autorité de santé (HAS). Le vaccin est autorisé aux personnes de 16 ans et plus. Auparavant, le vaccin Pfizer avait reçu l'autorisation de la part de l'Agence européenne des médicaments et de la Commission européenne.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
France, Covid-19, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook