Santé
URL courte
Par
195
S'abonner

Une équipe de chercheurs américains a découvert que le déficit de sommeil nocturne pouvait provoquer des symptômes ressemblant à ceux des commotions cérébrales.

Des chercheurs américains de l'Université de l'Ohio ont mené une étude sur les effets du manque chronique de sommeil et ont comparé les conséquences à une commotion cérébrale, comme l’indique une publication de la revue Sports Medicine

Les scientifiques ont sélectionné plus de 30.000 athlètes et analysé leur état de santé. La plupart se sont plaints de maux de tête, de photophobie, de vertiges et de migraines.

Selon l’étude, les chercheurs ont estimé que ce tableau clinique correspondait presque entièrement aux conséquences d'un traumatisme crânien, surtout d'une commotion cérébrale. Les participants n’avaient pas de tels soucis auparavant.

La cause des problèmes 

Après avoir étudiés les données collectées, les scientifiques ont conclu que le danger tenait au manque régulier de sommeil la nuit. 

L'étude indique que les gens commencent à avoir des problèmes de santé, combinés au stress quotidien. En outre, la privation de sommeil comporte un risque de perte de concentration.

Lire aussi:

La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Tags:
chercheurs, manque, danger, sommeil, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook