Santé
URL courte
Par
8241
S'abonner

Maintenance d’un plateau bas de contaminations, accélération de la campagne de vaccination, propagation des autotests, prise de conscience des enjeux par la population. Tels sont les objectifs formulés par le Conseil scientifique pour éviter un nouveau rebond épidémique.

Afin d’éviter une quatrième vague avec le déconfinement progressif, le Conseil scientifique a exposé les enjeux et émis des consignes antiépidémiques dans un avis publié le 6 mai et intitulé «Printemps 2021: pour une réouverture prudente et maîtrisée avec des objectifs sanitaires».

Un plateau bas de contaminations

L’un des premiers objectifs est de ne pas laisser le taux d’incidence s’envoler. Selon l’institution présidée par Jean-François Delfraissy, la période du déconfinement sera «beaucoup plus facile à gérer» en cas d’incidence inférieure à 100 cas par 100.000 habitants par semaine, soit «10.000 nouveaux cas par jour».

En annonçant le programme de la levée des restrictions, Emmanuel Macron avait souligné la mise en place de «freins d’urgence» dans les départements où le taux d’incidence serait supérieur à 400.

Si un taux bas est maintenu, il permettra de «soulager la saturation des hôpitaux» tout en évitant l’épuisement des personnels de santé et les déprogrammations.

Par ailleurs, il favorisera la diminution du risque de variants à échappement immunitaire (E484K/Q) qui pourraient entraver l’efficacité de la campagne de vaccination. La maintenance d’un tel taux d’incidence contribuera également à la diminution de la mortalité associée aux complications aiguës et chroniques du Covid-19.

Application des autotests

Enfin, il sera plus facile de reprendre le contrôle de la circulation du virus et de renforcer le système «Tester, tracer, isoler». Le Conseil scientifique mise également sur l’élargissement de l’utilisation des autotests dans le milieu scolaire et universitaire, soumis à un grand risque de contamination et de transmission.

Leur utilisation pourrait notamment être proposée pour divers regroupements familiaux et dans le milieu professionnel.

Renforcement de la couverture vaccinale

Indiquant que début mai, environ 16,5 millions de personnes avaient reçu au moins une dose du vaccin anti-Covid, le Conseil scientifique espère vacciner au moins 500.000 par jour pour atteindre 35 millions de primovaccinés vers fin juin.

«Un niveau significatif d’immunité vaccinale» serait ainsi atteint, «mais encore insuffisant pour une immunité populationnelle estimée à 80% au moins.»

Adhésion de la population

La levée progressive des restrictions «apparaît souhaitable et même nécessaire», parce qu’elle «répond à de fortes attentes et donne une perspective à l'ensemble de la société, perspective dont les bénéfices psychologiques, sociaux et économiques sont sans doute majeurs», indique l’institution.

Cependant, les habitants sont appelés à faire preuve de prudence et à continuer à respecter les consignes sanitaires:

«Nos concitoyens doivent avoir conscience des enjeux soulevés par la réouverture, c'est également un des objectifs de ce présent avis. Leur adhésion individuelle aux mesures de protection dans cette période de réouverture est fondamentale pour aller vers un début d'été plus serein».

Un premier assouplissement des mesures sanitaires est entré en vigueur le 3 mai avec la suppression des attestations en journée et des restrictions de déplacement. Les lycéens ont repris les cours dans des classes en demi-jauge, avec une alternance de classe en présentiel et distanciel.

Situation sanitaire

Le 8 mai, pour le cinquième jour de suite, le nombre de patients en réanimation dans l'Hexagone pour cause de Covid-19 a présenté une baisse, pour atteindre 5.005, selon Santé publique France.

En revanche, le nombre de nouvelles contaminations reste autour des 20.000, avec une hausse de 1.621 par rapport à la veille.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
déconfinement, tests, vaccination, Covid-19, épidémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook