Santé
URL courte
Par
356
S'abonner

Le Japon a déclaré vendredi qu'il envisagerait de partager ses vaccins contre le COVID-19 avec d'autres pays, alors qu'un comité du parti au pouvoir lui a demandé d’envoyer une partie de son stock de vaccins AstraZeneca à Taïwan.

Taïwan lutte contre un pic d'infections domestiques et seul environ 1% de sa population de plus de 23 millions d'habitants a été vacciné jusqu'à présent.

«Nous pensons qu'il est important d'assurer un accès équitable à des vaccins sûrs et efficaces dans tous les pays et toutes les régions afin de parvenir à une couverture sanitaire universelle», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Katsunobu Kato, lors d'une conférence de presse.

Masahisa Sato, le chef d'un comité du parti au pouvoir chargé des relations avec Taïwan, a déclaré plus tôt vendredi que le gouvernement devrait fournir des vaccins à Taïwan dès que possible, ajoutant «lorsque le Japon était dans le besoin, Taïwan nous a envoyé 2 millions de masques.»

Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a refusé de commenter directement le rapport, mais a déclaré que le gouvernement s'efforçait d'obtenir des vaccins par l'intermédiaire des fabricants ou du programme COVAX.

Le Japon a approuvé la semaine dernière le vaccin d'AstraZeneca et s'est engagé à acheter 120 millions de doses. Mais il n'est pas prévu dans l'immédiat d'utiliser les vaccins dans le pays, en raison des inquiétudes persistantes concernant le risque de formation de caillots sanguins rares.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Tags:
vaccin, Taiwan, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook