Santé
URL courte
Par
0 62
S'abonner

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi qu'elle analysait les données relatives à des rares cas de syndromes de Guillain-Barré chez des personnes ayant reçu le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson (J&J) après un avertissement des autorités américaines.

Le «comité de sécurité de l'EMA analyse les données fournies par [Johnson & Johnson, ndlr] [...] sur les cas de syndrome de Guillain-Barré signalés à la suite d'une vaccination», a déclaré l'agence européenne. «Le comité a demandé à [Johnson & Johnson, ndlr] de fournir des données plus détaillées».

La Food and Drug Administration (FDA) a ajouté lundi un avertissement concernant le syndrome de Guillain-Barré à la notice d'information du vaccin de J&J.

Selon la FDA, sur 100 personnes ayant développé le syndrome, 95 ont dû être hospitalisées et un mort a été signalé.

Près de 12,8 millions de personnes ont reçu le vaccin à dose unique de J&J aux États-Unis et 18,6 millions de doses ont été livrées dans les pays de l'Union européenne, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

L'EMA a déclaré que son examen faisait partie des évaluations régulières sur la sécurité des vaccins de J&J et n'a pas donné de détail sur d'éventuel cas survenu en Europe.

L'autorité britannique des médicaments a indiqué de son côté mardi qu'elle examinait également des cas de Guillain-Barré chez des personnes vaccinées et qu'à l'heure actuelle il n'était pas possible d'établir un lien de cause à effet.

L'EMA avait annoncé en mai examiner des informations faisant état de l'apparition du syndrome sur des sujets vaccinés à l'AstraZeneca.

Selon l'OMS, le syndrome de Guillain-Barré se manifeste lorsque «le système immunitaire du patient attaque une partie du système nerveux périphérique». La plupart des cas apparaissent à la suite d'une infection bactérienne ou virale.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
vaccin, santé, Agence européenne des médicaments (EMA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook