Serveuse du restaurant Mordovskoïe podvorie à Saransk

Saransk

La population de la République de Mordovie est représentée par les Mokchas et les Erzias. Ces derniers parlent des langues similaires au groupe finno-ougrien, ce qui fait d'eux des parents éloignés des Finlandais et des Hongrois. Leur cuisine unique, ne ressemblant à aucune autre. Elle a aussi ses subtilités. Ne manquez pas l'occasion de goûter les plats traditionnels de Mordovie.

Quoi manger

Poza, boisson à faible teneur en alcool
© Sputnik . Alexey Kudenko
Plats traditionnels de Mordovie

La patte d'ours

Les habitants de Mordovie ont une légende: dans les temps anciens, avant de se marier, les prétendants devaient prouver qu'ils étaient de vrais hommes méritant l'élue de leur cœur. Pour ce faire, les jeunes hommes partaient chasser l'ours et, pour prouver leur exploit, rapportaient une patte d'ours à la table des noces.

En Mordovie, les ours sont inscrits dans le Livre rouge. Très peu sont encore en vie, c'est pourquoi la «patte d'ours» est préparée avec d'autres ingrédients. Et pas seulement pour les mariages. La recette est la suivante: il faut du foie de veau, du porc, des croûtons de pain et des oignons. Tout cela enduit d'œuf, grillé, cuit et posé sur une assiette faisant penser à une patte d'ours. Le plat est servi séparément ou avec des cornichons, des pommes de terre cuites et du beurre.

Il est également de coutume en Mordovie de servir sur la table du porc d'élevages locaux et de la viande de sanglier. D'ailleurs, les sangliers sont très nombreux dans cette région.

Poza

Pendant le déjeuner, on boit de la poza: une boisson légèrement alcoolisée parfois appelée kvas mordve. Elle est si ancienne qu'elle était déjà donnée en offrande aux dieux païens.

Le plus souvent, la poza est préparée avec de la betterave à sucre que l'on mélange à de la levure. Parfois, on utilise du pain de seigle et dans ce cas la poza rappelle effectivement le goût du kvas. Elle est préparée par les habitants chez eux et envoyée dans les restaurants de Saransk. On estime qu'une production industrielle de la vraie poza est impossible.

Panjakaï

Les gâteaux fourrés existent dans de nombreuses cuisines du monde, y compris russe. La version mordve s'appelle le panjakaï, il est fourré avec de la pomme de terre et des oignons. Le panjakaï peut être servi à part ou faire partie de l'assiette mordve traditionnelle. Hormis les gâteaux, cette assiette inclut des œufs cuits, de la confiture maison, du miel, de la crème fraîche et des crêpes de millet mordves.

Patchat

En dessert, des crêpes de millet. La farine est faite à base de lait avec de la levure, on la laisse reposer, on prépare de la kacha, puis tout cela est mélangé et cuit dans une poêle. Cela donne des crêpes épaisses et copieuses qui sont servies avec de la confiture ou du miel. Les cuisiniers des restaurants de Saransk suggèrent de manger les patchats en buvant de la poza.

Avant le premier match dans cette ville, il reste: