Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    ISS: les Soyouz et Progress russes s'arrimeront désormais au module de recherche Poïsk

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    Les vaisseaux russes Soyouz et Progress s'arrimeront désormais au module de recherche russe Poïsk acheminé en novembre 2009 à la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé le commandant du segment russe de l'ISS Vladimir Soloviev.

    Les vaisseaux russes Soyouz et Progress s'arrimeront désormais au module de recherche russe Poïsk acheminé en novembre 2009 à la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé jeudi le commandant du segment russe de l'ISS Vladimir Soloviev au Centre de contrôle des vols à Korolev, dans la région de Moscou.

    "Les prochains Soyouz s'arrimeront à ce module. Conformément aux ententes internationales, le module russe Poïsk pourra accueillir les Soyouz et les Progress après que les navettes américaines auront cessé d'être exploitées", a indiqué M.Soloviev devant les journalistes.

    Les cosmonautes russes Oleg Kotov et Maksim Souraïev sont sortis jeudi dans l'espace pour installer de nouveaux équipements sur le module Poïsk. Cela permettra de créer d'effectuer plus d'expériences scientifiques à bord du module et d'y aménager un point d'arrimage.

    "Nous souhaitons modifier l'architecture du segment russe de l'ISS. Nous testerons le poste d'arrimage du Poïsk le 21 janvier prochain. Le vaisseau Soyouz TMA-16 (actuellement amarré au module Zvezda) s'arrimera à ce nouveau module", a précisé M.Soloviev.

    En mars prochain, le Soyouz TMA-16 quittera la Station ramenant sur Terre le Russe Maksim Souraïev et l'Américain Jeffrey Williams. Le module de recherche Poïsk accueillera le Soyouz TMA-18 avec les Russes Alexandre Skvortsov et Mikhaïl Kornienko et l'Américaine Tracy Caldwell en avril 2010.

    Lire aussi:

    Soyez les bienvenus! Un nouvel équipage est arrivé à bord de l’ISS
    Un lanceur Soyouz-2.1v décolle avec un satellite militaire russe
    On sait pourquoi le module Schiaparelli s'est écrasé sur Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik