Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Lunokhod-2: les chercheurs soviétiques n'ont jamais perdu le robot (académicien)

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    Les chercheurs soviétiques n'ont jamais perdu le robot lunaire motorisé Lunokhod-2 dont la position a été précisée mardi par le professeur canadien Phil Stooke, a déclaré l'un des auteurs du programme lunaire soviétique Mikhaïl Marov.

    Les chercheurs soviétiques n'ont jamais perdu le robot lunaire motorisé Lunokhod-2 dont la position a été précisée mardi par le professeur canadien Phil Stooke, a déclaré mercredi à Moscou l'un des auteurs du programme lunaire soviétique Mikhaïl Marov.

    "Nous sommes contents d'avoir établi à l'époque les coordonnées des robots Lunokhod-1 et Lunokhod-2 avec assez d'exactitude", "mais quarante ans se sont déjà écoulés depuis l'époque des robots lunaires et la science est en développement constant. La position (du Lunokhod-2) a été précisée grâce aux images haute résolution fournies par la sonde LRO", a indiqué l'académicien Marov, maître de recherche à l'Institut de géochimie et de chimie analytique Vernadski de Moscou.

    Le professeur Phil Stooke, chercheur à l'Université de Western Ontario (Canada), a annoncé mardi avoir établi la position exacte de Lunokhod-2, robot motorisé soviétique qui serait perdu en 1973, quatre mois après son alunissage. Le chercheur américain a également supposé que le robot était tombé en panne suite à la surchauffe du moteur.

    Le professeur Marov s'est montré plutôt sceptique concernant la supposition de M.Stooke. "J'exclue une telle surchauffe, il est impossible de savoir ce qui s'est passé après qu'il eut cessé d'émettre", a estimé le chercheur russe.

    Lunokhod-2 a été acheminé sur la Lune par la sonde automatique Luna-21 le 16 janvier 1973. En quatre mois, il a parcouru une distance de 37 kilomètres transmettant plus de 80.000 photos dont 86 panoramiques de la surface lunaire. Sa mission, l'une des plus réussies du Programme lunaire soviétique, a été complétée le 4 juin 1973.

    Lire aussi:

    Les détails d'une mission lunaire soviétique dévoilés
    «Nous lancerons la mission vers la Lune pour développer les technologies d’atterrissage»
    À présent, on sait comment la Russie construira sa base sur la Lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik