Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    ISS: plus de 900 alertes aux déchets spatiaux en dix ans (Troupes spatiales)

    Sci-tech
    URL courte
    0 20

    Les Troupes spatiales russes ont permis d'éviter plus de 900 collisions de déchets spatiaux avec la Station spatiale internationale (ISS) depuis leur création en 2001, a annoncé le porte-parole des Troupes spatiales Alexeï Zolotoukhine, à l'occasion de la Journée des Troupes spatiales.

    Les Troupes spatiales russes ont permis d'éviter plus de 900 collisions de déchets spatiaux avec la Station spatiale internationale (ISS) depuis leur création en 2001, a annoncé mardi le porte-parole des Troupes spatiales Alexeï Zolotoukhine, à l'occasion de la Journée des Troupes spatiales.

    "En dix ans, les moyens russes de suivi spatial ont émis plus de 900 avertissements de rapprochement dangereux entre des débris spatiaux et la Station spatiale internationale. Les troupes spatiales ont pris le contrôle de plus de 370 engins spatiaux russes et étrangers", a indiqué M.Zolotoukhine devant les journalistes.

    Les Troupes spatiales ont également désorbité plus de 360 satellites et contrôlé la chute de plus de 300 objets spatiaux.

    "Depuis 2001, les Troupes spatiales russes ont assuré les lancements de plus de 230 fusées-porteuses qui ont placé en orbite plus de 300 satellites militaires, à double vocation, civils et scientifiques. Il s'agit notamment des satellites de navigation, de cartographie, de télédétection, de télécommunications, de recherche et autres", a ajouté le porte-parole.

    Les services du Centre d'alerte aux missiles russe ont détecté plus de 200 tirs de lanceurs et missiles balistiques russes et étrangers. Les unités du Centre d'essai et de contrôle satellite Titov ont tenu plus de 2.500 millions de séances de contrôle des engins spatiaux depuis 2001, selon lui.

    Les Troupes spatiales ont été formées le 6 février 2001 sur décision du Conseil de sécurité russe. La Journée des Troupes spatiales est célébrée le 4 octobre en mémoire du lancement du premier satellite artificiel de la Terre par l'URSS en 1957.

    Lire aussi:

    Plus de 50 tirs de missiles balistiques détectés par les Troupes aérospatiales russes
    Thomas Pesquet: «L’élan de Spoutnik 1 nous anime encore, et nous animera dans le futur»
    Objectif 2040, ou comment la Chine compte devenir une puissance spatiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik