Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    ISS: la NASA et l'ESA testent l'Internet interplanétaire

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    Les agences spatiales américaine et européenne, la NASA et l'ESA, ont testé fin octobre "l'Internet interplanétaire", un nouveau protocole de transfert de données baptisé DTN qui pourrait être utilisé lors des missions dans l'espace lointain, a annoncé la NASA.

    Les agences spatiales américaine et européenne, la NASA et l'ESA, ont testé fin octobre "l'Internet interplanétaire", un nouveau protocole de transfert de données baptisé DTN qui pourrait être utilisé lors des missions dans l'espace lointain, a annoncé jeudi la NASA.

    L'Américaine Sunita Williams, commandant du 33e équipage de la Station spatiale internationale (ISS), a utilisé une version expérimentale du protocole DTN (Disruption Tolerant Networking, "réseau tolérant aux ruptures") pour manipuler à distance un petit robot en LEGO qui se trouvait au centre européen de contrôle des vols à Darmstadt, en Allemagne.

    Le protocole de transfert des données DTN fonctionne d'une manière similaire à celle de l'Internet terrestre. Mais à la différence du protocole standard TCP/IP qui nécessite une connexion permanente, le protocole DTN est protégé contre les perturbations dues aux ruptures de liaison et aux erreurs. Le signal passe "bond par bond" - si un nœud du réseau n'arrive pas à transmettre un paquet de données, il les stocke jusqu'à ce qu'il arrive à les transmettre à un autre nœud. Les informations sont assurées de parvenir jusqu'au destinataire.

    "L'expérience a démontré qu'il était possible d'utiliser une nouvelle infrastructure de télécommunications pour envoyer des commandes à un robot au sol depuis un vaisseau orbital et de recevoir des images et des données recueillies par ce robot. Le protocole expérimental DTN que nous avons testé à bord de la station orbitale pourrait servir à contrôler à distance les robots depuis un vaisseau en orbite martienne ou depuis la Terre par le biais des satellites-relais", a déclaré Badri Younes, un responsable chargé de la navigation et des télécommunications spatiales au sein de la NASA.

    Les premiers essais du nouveau protocole se sont tenus en novembre 2008. Les spécialistes de la NASA ont transmis une dizaine de photos à la sonde Deep Impact qui se trouvait à 32 millions de kilomètres de la Terre.

    Lire aussi:

    Le robot humanoïde russe Fedor envoyé en mission spatiale dès l'année 2024
    Le Conseil de la Fédération ratifie la disposition des forces aériennes russes en Syrie
    Moscou pourrait envoyer dans l’espace un vaisseau spatial avec un équipage du jamais vu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik