Sci-tech
URL courte
1427
S'abonner

Auparavant, l'Ukraine a interdit la livraison à la Russie de systèmes de contrôle utilisés dans les fusées.

La Russie est contrainte de renoncer aux fusées-porteuses Rockot, Kiev ayant interdit d'en fournir des composants nécessaires, rapporte jeudi le journal Izvestia.

Lanceur russe Rockot
© Sputnik .
Selon le quotidien, la partie ukrainienne livre à la Russie les systèmes de contrôle des blocs d'accélération Breeze-KM utilisés lors des tirs de Rockot.

D'après une source citée par le journal, le dernier lancement d'une fusée Rockot aura lieu le 3 mars prochain depuis le cosmodrome de Plessetsk (région d'Arkhangelsk, nord).

"Les autorités ukrainiennes ont interdit de livrer à la Russie des équipements pouvant être utilisés dans des programmes militaires. L'interdiction concerne entre autres les équipements pour les Rockot", a expliqué l'interlocuteur du quotidien.

Les fusées Rockots sont régulièrement utilisées pour mettre en orbite les engins spatiaux à vocation militaire, dont des satellites de télécommunications Rodnik.

Lire aussi:

Russie: un lanceur léger Rockot tiré depuis Plessetsk
Un lanceur russe Rockot décolle avec des satellites militaires
Un lanceur russe Rockot décolle avec trois satellites européens
Le tir du lanceur russe Rockot avec trois satellites européens reporté
Tags:
Rockot, Ukraine, Russie, Plessetsk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook