Ecoutez Radio Sputnik
    L'avion solaire Solar Impulse 2 a atterri en Chine

    Solar Impulse 2: un mois en Chine avant de traverser le Pacifique

    © AFP 2018 STR
    Sci-tech
    URL courte
    0 81

    L'avion solaire Solar Impulse 2 a atterri en Chine où les pilotes passeront un mois avant d'affronter le Pacifique.

    Les pilotes de l'avion solaire Solar Impulse 2 passeront un mois en Chine avant d'entamer un vol de cinq jours à travers l'océan Pacifique.

    "Voler pendant cinq jours et cinq nuits, c'est ce que nous n'avons jamais fait jusqu'à présent. L'avion doit avoir la possibilité de recharger ses batteries", a déclaré le pilote suisse André Borschberg cité par le South China Morning Post.

    M. Borschberg a avoué être légèrement nerveux, car le vol le plus prolongé de sa vie n'a duré que 29 heures. Selon lui, lors de la traversée du Pacifique, toute possibilité d'atterrir est exclue.

    "J'utiliserai au pire un parachute et un petit radeau pneumatique. Je sais comment survivre dans l'océan", a déclaré le pilote.

    Lors de la traversée du Pacifique, l'avion solaire fera escale aux Hawaï pour mettre ensuite le cap sur Phoenix et de là, sur New York. Puis, il survolera l'Atlantique pour se poser en Europe du sud ou en Afrique du nord avant de revenir à Abou Dhabi, son point de départ. Le tour du monde, qui a débuté en mars dernier, prendra cinq mois.

    Solar Impulse 2 est un avion qui fonctionne à l'énergie solaire, sans carburant. Sa surface supérieure (ailes, empennage, cockpit, etc.) est entièrement recouverte de panneaux solaires. 17.000 cellules solaires alimentent quatre moteurs électriques, et des batteries au lithium de 633 kg permettent à l'appareil de voler jour et nuit.

    La vitesse maximale de l'avion est de 140 km/h.

    Lire aussi:

    L’avion solaire Solar Impulse 2 entame son tour du monde
    L'avion solaire Solar Impulse parcourt une distance record
    L'avion solaire Solar Impulse entame la dernière étape de son vol
    Tags:
    Solar Impulse 2, André Borschberg, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik