Sci-tech
URL courte
0 111
S'abonner

Les satellites Jason-CS/Sentinel-6A mesureront la distance qui les sépare de la surface de l'océan ce qui permettra notamment d'anticiper une augmentation du niveau des mers et faire des prévisions météorologiques.

L'Agence spatiale européenne (ESA) et Airbus Defence and Space ont signé cette semaine à Berlin un contrat sur la création d'un nouveau satellite d'observation de la Terre dans le cadre du programme européen Copernicus, a annoncé vendredi l'ESA dans un communiqué.

"Airbus Defence and Space, numéro deux mondial des technologies spatiales, et l'Agence spatiale européenne (ESA) ont signé un contrat portant sur le développement et la construction des satellites Jason-CS/Sentinel-6A, à l'occasion du 36e Symposium international sur la télédétection pour l’environnement (ISRSE) organisé à Berlin", a indiqué l'Agence.

"Cette mission va fournir des mesures de haute précision sur la topographie de la surface des océans. Le montant du contrat est de 177 millions d'euros. La décision relative à la mise en œuvre du deuxième satellite doit être prise après approbation du programme par le Conseil d'EUMETSAT, l'Organisation européenne pour l'exploitation de satellites météorologiques, prévu en juin 2015. Il doit être cofinancé par EUMETSAT et par la Commission européenne dans le cadre du programme Copernicus", a ajouté l'ESA.

Tous les 10 jours, les satellites mesureront la distance qui les sépare de la surface de l'océan avec une précision de quelques centimètres. L'observation des variations de hauteur de la surface des océans permet notamment d'étudier la vitesse et la direction des courants et le stockage de chaleur dans l'océan. Ces mesures seront indispensables pour anticiper une augmentation du niveau des mers et faire des prévisions météorologiques.

La mission Sentinel-6 fait partie du programme européen d'observation de la Terre Copernicus et poursuit la mission d'altimétrie satellitaire lancée en 1992. 

Les satellites Jason-CS/Sentinel-6 auront une masse d'environ 1,3 tonne et une durée de vie de 5,5 ans. L'ESA compte les mettre en orbite respectivement à partir de 2020 et de 2026.

Lire aussi:

Le premier satellite du projet Sentinel mis en orbite
Le satellite russe Meteor-M2 transmet ses premières images (Roskosmos)
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
satellite, Jason-CS, Sentinel-6, Copernicus, EUMETSAT, Airbus Defence and Space, ESA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook