Sci-tech
URL courte
2339
S'abonner

Selon le journal britannique Register, les Américains ont récemment lancé leur drone spatial X-37B grâce aux technologies russes.

Le lanceur américain Atlas-V doté d'un moteur russe a placé mercredi la petite navette spatiale automatique X-37B sur une orbite terrestre basse, rapporte le quotidien britannique Register.

"ULA a l'honneur de lancer ce vaisseau spatial unique pour le compte de l'Armée de l'air américaine. Félicitations à l'Armée de l'air et à tous nos partenaires à l'occasion de ce tir réussi. La coopération entre l'Air Force, Boeing et l'ensemble de l'équipe a permis de réaliser ce lancement réussi de la mission AFSPC-5", a déclaré Jim Sponnick, vice-président de la société United Launch Alliance (ULA), une coentreprise formée par Boeing et Lockheed Martin, pour les fusées Atlas et Delta.

Toutefois, M.Sponnick a omis de préciser que le drone spatial X-37B avait été lancé au moyen d'un moteur russe.

Le succès du tir effectué depuis la base de Cap Canaveral, en Floride, a calmé des représentants de l'industrie spatiale américaine qui avaient émis des doutes quant à la fiabilité des technologies spatiales russes. 

Dans le même temps il a provoqué le mécontentement de certains membres du Congrès qui ont dénoncé l'emploi des technologies russes pour la mise en orbite d'engins militaires, contrairement aux sanctions contre Moscou.

Le sénateur John McCain a notamment déclaré que les Etats-Unis finançaient les sociétés russes en dépit des sanctions.

Lire aussi:

Sanctions de l'Occident contre la Russie
Moteurs de fusées russes: les USA pris à leur propre piège
McCain: les Etats-Unis doivent renoncer aux moteurs de fusées russes
USA: l'armée de l'air compte renoncer aux propulseurs russes RD-180
Tags:
X-37B, Atlas V, United Launch Alliance (ULA), Boeing, John McCain, Jim Sponnick, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook