Ecoutez Radio Sputnik
      Black hole with stellar companion

    Les astrophysiciens découvrent un trou noir “monstrueux”

    ESA
    Sci-tech
    URL courte
    6382
    S'abonner

    Un trou noir supermassif, qualifié de “monstrueux” par l’Agence spatiale européenne (ASE), s’est éveillé.

    Les rayons X émis par ce trou se trouvant dans le système binaire V404 Cygni ont été fixés pour la première fois en 26 ans par Swift — un télescope spatial développé par la NASA, l'Italie et le Royaume-Uni. Ensuite, des flashs dans ce secteur ont été remarqués par le module expérimental japonais MAXI de la Station spatiale internationale. Après l’obtention de ces données, des observations du trou ont été lancées dans les laboratoires astronomiques basés sur terre.

    L’observatoire spatial d'astrophysique européen Integral, qui étudie les rayons gamma de moyenne énergie, a réussi à obtenir des informations plus détaillées sur l’activité du trou noir. Son imprévisibilité suscite l’inquiétude des savants, indique l’astrophysicien du projet Integral Erik Kuulkers.

    Fusée russe Soyouz-2.1b
    © Sputnik . Mikhail Voskresensky

    Une activité similaire est très rarement observée dans d’autres systèmes. Au moment où le trou noir se met en action, il devient jusqu’à cinquante fois plus lumineux que la nébuleuse du Crabe, explique l’astrophysicien.

    Le trou noir du système V404 Cygni s’est activé pour la dernière fois en 1989. Une source a été détectée par le satellite japonais Ginga. Avant cette activité, V404 Cygni a été catalogué comme étoile variable, qui a connu une phase de nova (c'est-à-dire une brusque augmentation de son éclat). Mais les données de  Ginga ont permis de conclure que c’est un système binaire composé d’une étoile de faible masse et d’un trou noir.

    Lire aussi:

    Une étoile quitte notre galaxie
    Espace: le lancement d'Angara, un petit pas pour l'industrie spatiale russe
    Espace: la Russie pourrait produire 20 lanceurs Proton et Angara par an
    Tags:
    trou noir, espace
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik