Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine à l'Université nationale de recherche nucléaire MIFI

    La Russie présente une caméra médicale inédite

    © Photo. Institut d'ingénierie physique de Moscou
    Sci-tech
    URL courte
    Technologies Made in Russia (149)
    1352

    Les spécialistes de l'université nationale de recherche nucléaire MIFI ont conçu le complexe Landych (muguet), une capsule intelligente permettant d'examiner le tube gastro-intestinal.

    La production du premier complexe endoscopique russe Landych (muguet), qui affiche de meilleures performances par rapport à tous ses analogues mondiaux, devrait commencer d'ici la fin de l'année dans la ville fermée de Lesnoï (région de Sverdlovsk). Cette technologie devrait combler le besoin qu'en avait la médecine russe, rapporte l'hebdomadaire de l'Académie des sciences de Russie Poïsk.

    Le complexe Landych a été conçu par les spécialistes de l'université nationale de recherche nucléaire MIFI. Il s'agit d'une capsule à usage unique avec une source d'alimentation et une caméra couleur, dotée d'un transmetteur compact fixé à la taille du patient ainsi que d'un logiciel informatique permettant de recevoir et d'interpréter les informations recueillies par la capsule. Cette dernière peut traverser tout le tube gastro-intestinal du patient en huit heures. La production des capsules était prévue initialement à l'usine Elektrokhimpribor de la compagnie Rosatom à Lesnoï.

    "D'ici la fin de l'année il est prévu de lancer à Lesnoï une usine de production multifonctionnelle", a déclaré à Poïsk le directeur adjoint du centre d'ingénierie de MIFI Konstantin Mejankov.

    Selon ce dernier, la construction de l'usine sera financée par Rosatom, qui veut créer de nouveaux emplois dans ses villes fermées grâce aux nouvelles productions de pointe.

    Capsule intelligente
    © Photo. Institut d'ingénierie physique de Moscou
    Capsule intelligente

     

    "Dès la fin des tests cliniques du complexe, Lesnoï commencera à fabriquer jusqu'à 300 000 capsules. Selon nos calculs, cela comblera les besoins nationaux", explique Konstantin Mejankov. Il note que les prochaines versions de la capsule permettront d'accroître ses fonctionnalités et d'améliorer la qualité des examens.

    "Par exemple, un médecin ne peut pas rester assis toute la journée pour regarder la vidéo de chaque patient. Nous avons conçu un logiciel qui détecte automatiquement les endommagements du tube gastro-intestinal et envoie immédiatement un signal au médecin pour étudier de plus près la zone atteinte", dit l'expert.

    "Sachant que contrairement à ses analogues japonais et israéliens, notre logiciel peut être installé sur tout ordinateur. Alors qu'à l'étranger, en achetant une capsule, il faut acquérir un ordinateur spécial. Cela revient très cher", ajoute le directeur adjoint du centre d'ingénierie de MIFI. D'après lui, le concept russe sera beaucoup moins cher que les produits importés alors même que ses performances dépassent déjà ses concurrents étrangers, note Konstantin Mejankov. La prochaine étape sera la création d'une capsule magnétique qui pourra "embarquer" un médicament. Sa production est également prévue à Lesnoï.

    "En tant que centre d'ingénierie, nous servons à Rosatom d'intégrateur des idées de transformations qui peuvent faire rester en province nos jeunes cadres diplômés. Je vous assure qu'il existe aujourd'hui de très nombreux projets russes avec beaucoup de potentiel. Ils n'ont pas d'analogue dans le monde", conclut Konstantin Mejankov.

    Dossier:
    Technologies Made in Russia (149)

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Des chasseurs britanniques décollent d’une base de l’Otan pour barrer la route à des Su-30 russes
    Tags:
    technologies russes, médecine, Endoscope Landych (muguet), Université nationale de recherche nucléaire (MEPhI), Rosatom, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik