Sci-tech
URL courte
19243
S'abonner

Les astronomes britanniques ayant examiné les messages envoyés aux extraterrestres dans les années 1970 les ont qualifiés de "sexistes" et "racistes". Ils estiment qu'il en faut envoyer d'autres, rapporte le Guardian.

Il s'agit de disques en aluminium placés sur les sondes spatiales Pioneer 10 et Pioneer 11, développés par la NASA dans le cadre du programme Pioneer et lancés le 3 mars 1972.

"Sur les disques en aluminium envoyés à l'espace il y a presque un demi-siècle, on voit un homme levant la main pour saluer et une femme qui reste, soumise, derrière lui. De surcroit, ce sont des représentants de la race blanche, ce qui traduit l'hégémonie de la civilisation occidentale. Peut-être que cette disposition était fondée dans les années 1970, mais le monde a changé", a déclaré Jill Stuart, expert ès politique spatiale au festival scientifique tenu dans la ville britannique de Bradford.

Les astronomes du groupe SETI y débattent de la question d'envoyer ou non des messages dans l'espace. Certains scientifiques estiment que les signaux terrestres pourraient attirer l'attention d'êtres dangereux. Finalement, les astronomes se sont mis d'accord sur le fait qu'il faut quand même envoyer des messages, mais adaptés à la modernité.

Le multimilliardaire russe Yuri Milner a lancé un concours pour le meilleur message aux extraterrestres. L'auteur du message le plus pertinent et le plus informatif gagnera le prix d'un million de dollars.

Lire aussi:

La NASA regarde vers Uranus et Neptune
La NASA confirme la présence de néon dans l'atmosphère lunaire
La NASA teste un propulseur destiné à aller sur Mars
Vétéran de la NASA: les OVNIS ont sauvé la Terre de la guerre nucléaire
Tags:
message, racisme, extraterrestres, NASA, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook