Ecoutez Radio Sputnik
    Lunettes et calculatrice

    Un mathématicien découvre le plus grand nombre premier

    CC BY-SA 2.0 / Ken Teegardin / Numbers And Finance
    Sci-tech
    URL courte
    5233
    S'abonner

    Les nombres premiers sont les nombres entiers qui ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes.

    Curtis Cooper, mathématicien de l'Université centrale du Missouri (Etats-Unis) a découvert, le 7 janvier dernier, le plus grand nombre premier, dit "nombre de Mersenne" et qui équivaut à 274207281 – 1 et contient plus de 22,3 millions de chiffres, rapporte The New Scientist.

    Ce nombre premier a été découvert dans le cadre du projet informatique GIMPS (Great Internet Mersenne Prime Search). Il s'agit d'un projet de calcul partagé sous forme de logiciel et qui est utilisé par les internautes pour chercher les plus grands nombres premiers de Mersenne. 

    Ces nombres baptisés en l'honneur de Marin Mersenne, un mathématicien français du XVIe siècle, se présentent sous la forme 2p-1, où "p" est aussi un nombre premier. L'intérêt d'écrire un nombre sous cette forme est que l'on peut aisément vérifier s'il est premier ou non.

    Le record précèdent a été battu par M.Cooper en janvier 2013 à l'aide du projet GIMPS. Ce nombre premier de Mersenne équivalait à 257885161 – 1 et contenait 17 millions de chiffres. GIMPS a alors versé 3.000 dollars à Curtis Cooper pour cette découverte.

    On ne connaît que 49 nombres premiers de Mersenne, les quinze derniers ayant été découverts grâce au projet GIMPS. Il existe néanmoins une quantité infinie de nombres premiers de Mersenne. A noter que leur découverte est utile pour détecter les bugs informatiques.


    Lire aussi:

    Le premier drone destiné au transport de passager lancé en 2016
    Une cabine détachable pour avion en cas de crash?
    Hawking cite trois menaces pour l'avenir de l'humanité
    Tags:
    chiffres, étude, mathémathiques, Université centrale du Missouri, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik