Sci-tech
URL courte
152124
S'abonner

Des anthropologues ont trouvé en France les traces de sépultures musulmanes datant du Moyen âge.

Les chercheurs ont examiné trois tombes datant du VIIIe siècle découvertes à Nîmes, dans le sud de la France. Les anthropologues ont étudié la pratique des inhumations, procédé à une analyse génétique et établi le sexe et l'âge des défunts.

​Ces corps ont été inhumés selon le rite musulman, qui prévoit d'orienter la tête vers la Mecque. L'analyse génétique montre que ces personnes étaient originaires d'Afrique du nord. La datation au carbone 14 a estimé que les personnes étaient décédées aux VIIe-IXe siècles, rapporte la revue PLoS ONE.

Il s'agit de sépultures de berbères de la dynastie des Omeyyades, arrivée au pouvoir dans le Califat de Damas en 661. La trouvaille des chercheurs constitue l'un des premiers témoignages de présence arabe ancienne en Europe occidentale.

​La ville de Nîmes, plus de 130.000 habitants, est située à 36 km du littoral de la mer Méditerranée. Fondée en 121 avant notre ère, elle a été brièvement envahie par les Arabes au VIIIe siècle.

Lire aussi:

La sépulture d’une sorcière roumaine commence à livrer ses secrets
La malédiction de la princesse d’Altaï
Le reptile préhistorique le plus insolite du monde retrouvé en Chine
Origine de l’homme: le chaînon manquant enfin identifié?
Tags:
fouilles, archéologie, islam, histoire, Nîmes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook