Sci-tech
URL courte
1116
S'abonner

Assurez-vous d'avoir un super-look en faisant vos courses tard dans la nuit: Amazon lance un service de paiement par selfie, afin de garantir une sécurité totale au moment de valider la transaction.

La demande de brevet d'Amazon pour cette technologie a été déposée jeudi. Le brevet explique qu'il faudra un appareil photo pour identifier un utilisateur grâce à la reconnaissance faciale. Pour vérifier que les photos sont bien réelles, le programme demandera de réaliser une action, comme par exemple faire un clin d'œil. 

Amazon brevet selfie
Amazon brevet selfie

Une fonctionnalité jamais utilisée auparavant, alors que le paiement par selfie a déja été testé par des entreprises comme Mastercard ou Alibaba. Google a également lancé des tests de paiement similaires, avec sa nouvelle application Hand Free.

L'entreprise estime que les mots de passe ne sont jamais totalement sûrs: les utilisateurs tentent de stocker leurs mots de passe sur leur téléphone ou n'inventent que des mots de passe faciles à mémoriser pour se simplifier la vie.

Amazon affirme qu'entrer un mot de passe est parfois compliqué pour les personnes avec de gros pouces qui ont du mal à taper la combinaison nécessaire sur le clavier étroit de leur smartphone, la correction automatique empêchant également la saisie.

Non seulement, cette technologie pourrait dissuader les hackers, mais elle pourrait aussi être utile contre des achats irresponsables. Par exemple, les enfants qui utilisent les smartphones de leurs parents peuvent faire des achats via des applications s'ils connaissent le mot de passe, mais ne seront pas en mesure d'acheter des choses sans permission, car ils auront toujours besoin du visage de leur parent pour effectuer une transaction.


Lire aussi:

Un euro d’amende pour un selfie "volé" à Jean-Marie Le Pen
Un selfie spatial? Pourquoi pas!
Soucieux de son look, un criminel envoie un selfie à la police
Self-défense avec une barre à selfie
Tags:
mot de passe, brevet, paiement, selfie, Amazon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook