Sci-tech
URL courte
Réchauffement climatique (75)
0 011
S'abonner

Une équipe internationale de scientifiques a déterminé que le corps des bécasseaux maubèche s'amenuise en raison du changement climatique, qui affecte leur mode de vie et pourrait entraîner leur extinction.

Une réduction en taille est considérée comme la réponse universelle des animaux aux changements climatiques, une plus petite taille permettant de mieux absorber la chaleur en raison d'une plus grande surface par rapport au volume. Toutefois, les chercheurs indiquent que ce n'est pas le cas des bécasseaux maubèche.

Spitzberg
© Photo. Vasily Anisimov, http://www.mamm-mdf.ru/
L'étude, publiée dans la revue Science, suggère que le réchauffement de l'Arctique a provoqué une modification de la taille et de la morphologie des oiseaux migrateurs qui se reproduisent dans la péninsule de Taïmyr (Sibérie centrale, Russie) où le réchauffement s'accélère et reviennent passer l'hiver en Afrique.

Les oiseaux atteignent une taille plus petite avant le début de leur migration parce qu'ils naissent trop tard et ratent la période où les populations d'insectes, leur nourriture favorite, sont les plus nombreuses.

Une analyse des images satellite de la péninsule de Taïmyr depuis 33 ans montre que la neige dans les endroits où ces oiseaux se reproduisent fond de plus en plus tôt avec la montée des températures, à un rythme d'un demi-jour par an.

Pendant leur voyage d'été, ces oiseaux sont de nouveau pénalisés car la longueur de leur bec s'est aussi réduite: il devient difficile voire impossible d'atteindre des mollusques bivalves, leur principale source de l'alimentation, enterrés dans le sol. Ils sont donc contraints de se nourrir d'aliments moins nutritifs et le plus souvent périssent.

Les résultats de cette étude confortent l'hypothèse selon laquelle le corps des animaux se réduit en taille parce que le changement climatique perturbe leurs capacités à consommer suffisamment de nourriture, entraînant une malnutrition.

Dossier:
Réchauffement climatique (75)

Lire aussi:

Fonte de glace record en Arctique en 2016
L'activité humaine ébranle l'axe de rotation de la Terre
La végétation arctique s'appauvrit
Tags:
oiseaux migrateurs, réchauffement climatique, oiseaux, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook