Ecoutez Radio Sputnik
    Stonehenge

    Le mystère de la construction de Stonehenge enfin percé?

    © Flickr / Alex Ranaldi
    Sci-tech
    URL courte
    21014
    S'abonner

    Les scientifiques suggèrent une nouvelle hypothèse qui permet de comprendre comment ces pierres géantes ont pu être transportées vers le site de construction de Stonehenge.

    L'énigme de Stonehenge intrigue les scientifiques depuis des siècles. À quoi servait cet immense monument préhistorique, et surtout comment est-il devenu possible de le construire? Une récente étude menée par des scientifiques du Collège universitaire de Londres met un peu de lumière sur la façon dont ce site mystérieux a été édifié, annonce le quotidien britannique The Telegraph.

    Ainsi, les immenses pierres qui forment le cercle de Stonehenge ont été sans doute amenées sur le site à l'aide de traîneaux en bois et d'une piste composée de rondins tournants, affirme l'archéologue Mike Parker Pearson. Plusieurs personnes auraient déplacé chacun des traîneaux à l'aide d'un câble. L'hypothèse, qui n'est pas entièrement nouvelle, avait été considérée jusqu'alors comme peu probable en raison de la faible efficacité de ce moyen de transportation.

    La nouvelle étude a néanmoins permis de revoir ces conclusions. L'expérience menée par les archéologues a montré que dix personnes suffisaient pour déplacer une pierre d'une masse d'une tonne avec une vitesse de 0,6 mètre par seconde. La relation n'est cependant valable qu'à condition que la charge soit traînée sans interruption.

    Vu le fait qu'à l'époque Néologique, où Stonehenge a été érigé, plusieurs milliers de personnes habitaient à proximité du site de construction, le nombre d'ouvriers était suffisant pour déplacer les pierres, concluent les scientifiques.

    Lire aussi:

    Le mystère du "nuage géant" de Mars enfin dévoilé
    Le mystère des lignes de Nazca enfin élucidé?
    La disparition des dinosaures, un mystère loin d’être élucidé
    Tags:
    mystère, monument, préhistoire, monuments culturels, architecture, archéologie, Stonehenge, University College de Londres, Mike Parker Pearson, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik