Ecoutez Radio Sputnik
    DNA

    Les Carthaginois avaient-ils des racines européennes?

    © Flickr / Stew Dean
    Sci-tech
    URL courte
    2108
    S'abonner

    Grande première dans le monde scientifique: des chercheurs ont réussi à séquencer le génome d'un Phénicien de 2.500 ans.

    Une équipe internationale de chercheurs a procédé au séquençage du génome mitochondrial complet d'un jeune homme de Carthage "âgé" de 2.500 ans (le soi-disant "jeune homme de Byrsa" ou "Ariche"), rapporte la revue PLOS One.

    Il s'agit du plus ancien ADN phénicien connu. L'homme "séquencé" appartenait à un groupe génétique européen rare appelé U5b2c1, dont l'ancêtre maternel commun était originaire d'une région côtière du nord de la Méditerranée. Il n'est guère présent dans les populations contemporaines (moins d'un pour cent).

    Les chercheurs estiment que ce groupe était présent en Afrique du Nord au moins depuis la fin du VIe siècle avant l'ère chrétienne. Le groupe U5b2c1 est considéré comme l'un des plus anciens en Europe. Il est lié aux populations de chasseurs-cueilleurs.

    Les Phéniciens seraient originaires de la région où se trouve l'actuel Liban. Ils ont propagé leur influence dans tout le bassin méditerranéen, où ils ont établi des colonies et des comptoirs comme à Carthage, en Tunisie, devenu le plus grand port du commerce punique.

    Cependant, aucun des 47 Libanais contemporains dont l'ADN mitochondrial a été séquencé n'appartenait au groupe U5b2c1. Cet haplogroupe n'a été trouvé pour l'instant que dans les restes de chasseurs-cueilleurs dans le nord-ouest de l'Espagne.

    Une vague de peuplades agricoles venues du Proche-Orient a remplacé les groupes européens de chasseurs-cueilleurs, mais certaines lignées génétiques de ces derniers ont persisté plus longtemps dans l'extrême sud de la péninsule ibérique et sur des îles à proximité. Elles se sont ensuite retrouvées dans le "creuset" de Carthage.

    Les fouilles à Byrsa (citadelle de Carthage) ont démarré en 1994. Les archéologues ont déterré les restes d'un jeune homme âgé entre 19 et 24 ans dont l'apparence et les vêtements ont été reconstitués par les scientifiques français.

    Lire aussi:

    Nouveau pas de géant vers la guérison du VIH
    Quels faits sur Léonard de Vinci son génome bientôt reconstitué dévoilera-t-il?
    Le vin et le café, c'est bon pour la santé!
    Les roux vieillissent-ils moins vite que les autres?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik