Ecoutez Radio Sputnik
    La Lune

    Le premier vol privé vers la Lune pour 2017?

    © AP Photo / Sergei Grits
    Sci-tech
    URL courte
    7314
    S'abonner

    Depuis la mission Apollo 17 en 1972, notre satellite demeure inexploré. Mais il semble que cette solitude tirera bientôt à sa fin. L'agence américaine Moon Express pourrait obtenir l'approbation du gouvernement américain afin d'effectuer une première mission spatiale privée sur la Lune.

    La société installée à la Silicon Valley, en Californie, compte obtenir dans les prochaines semaines le feu vert des autorités fédérales américaines pour un projet visant à faire alunir un engin spatial rempli de matériel scientifique, dont un télescope, d'ici le deuxième semestre 2017, rapporte le quotidien Wall Street Journal.

    Moon Express est l'une des entreprises qui participent au concours Google Lunar X qui promet 20 millions de dollars (18 millions d'euros) à la première société privée capable d'envoyer un véhicule sur la Lune, de le faire se déplacer de 500 mètres et de lui faire transmettre une vidéo en haute définition vers la Terre. La société qui alunira la deuxième n'obtiendra que 5 millions de dollars (4,4 millions d'euros).

    La condition: le voyage doit être financé à 90% par des sources privées. La firme de Mountain View souhaite ainsi rendre la Lune et l'exploration spatiale privée plus accessibles.

    A l'heure actuelle, Moon Express est l'un des deux finalistes du concours à avoir développé un prototype d'appareil automobile lunaire et réservé le lancement d'une fusée depuis la base spatial de la société néo-zélandaise Rocket Lab. Le lancement de la deuxième entreprise, SpaceIL, appuyée par SpaceX, est également prévu pour la seconde moitié de 2017. Quatorze autres entreprises en lice doivent communiquer la date et le lieu du lancement de leurs fusées d'ici la fin 2016, sans quoi ils seront obligés de quitter le concours.

    L'initiative de Moon Express n'est pas le seul projet privé dont le but est d'aller au-delà de l'orbite terrestre. Le milliardaire et propriétaire de SpaceX Elon Musk avait déjà annoncé sa volonté d'envoyer un engin spatial sur Mars en 2018.

    Lire aussi:

    La Russie enverra deux vaisseaux habités par an vers la Lune
    Avant de voler vers Mars, la NASA devra retourner sur la Lune
    Quand les Américains voulaient coloniser l'espace
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Tags:
    financement, sociétés, mission lunaire, Moon Express, Elon Musk, Mars, Lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik