Sci-tech
URL courte
0 51
S'abonner

La collecte de fonds particuliers lancée par le Science Museum de Londres afin de reconstruire Eric, le premier robot androïde au monde, est sur le point de toucher à sa fin.

Eric, le tout premier robot androïde, a "vu le jour" en 1928 à l'occasion d'une réunion annuelle de la Société britannique des ingénieurs-constructeurs.

Ressemblant à un homme bien bâti, Eric pesait près d'1,5 tonne et était alimenté à haute tension (35.000 volts).

Son parcours incroyable débute en 1928, l'année où il part à la découverte du monde.

De présentation en présentation, Eric n'a de cesse de fasciner les spectateurs et devient bientôt une véritable sensation futuriste. Et pour cause: cet androïde, énorme source de fierté pour son créateur Alan Herbert Reffel, est capable de s'asseoir, de se tenir debout et même de répondre à quelques questions assez simples.

A l'instar des plus grandes stars du cinéma, Eric interrompt sa "carrière" au zénith de sa gloire: en pleine tournée, il disparaît. Personne ne le reverra jamais.

Bien décidé à ressusciter ce "héros du passé", le Science Museum de Londres a récemment lancé une collecte de fonds de grande envergure. A en croire l'inspirateur du projet Ben Rassel, les employés du musée ont déjà réussi à collecter plus de 50.000 dollars (environ 45.000 euros).

En cas de succès, Eric II ferait sans doute le tour du monde sur les pas de son prédécesseur.

Lire aussi:

Ce portrait-robot qui déclenche l'hilarité des internautes
Ce robot allemand qui lutte contre le tabagisme
Dogo, le premier robot équipé d'un revolver
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
robot, robots humanoïdes, robotique, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook