Sci-tech
URL courte
6162
S'abonner

Une équipe de chercheurs affirme que Vénus aurait pu abriter de la vie par le passé si sa période de révolution était comparable à celle de notre planète.

Des scientifiques américains et suédois ont réussi à démontrer que la température de l'atmosphère et de la surface de Vénus serait comparable à celle de la Terre si elle mettait seize jours de plus pour effectuer un tour complet autour du Soleil.

Ainsi, si la planète avait abrité par le passé une réserve d'eau importante, toutes les conditions auraient été réunies pour qu'une vie primitive puisse y évoluer. Même l'augmentation du flux solaire, dont le niveau était par le passé 70% plus élevé qu'actuellement, n'aurait pas pu l'anéantir.

Cependant, une période de révolution plus courte que celle de la Terre a empêché la planète de développer ses propres formes de vie, si bien qu'il y 715 millions d'années, le climat de Vénus serait devenu totalement inapproprié à la vie.

Pour effectuer leur recherche, les astrophysiciens ont utilisé les données récupérées par la mission Magellan et les modèles climatiques de Vénus disponibles à présent.

Les résultats préliminaires de cette recherche ont été publiés sur le site arXiv.org.

Lire aussi:

Espace : quatre minutes pour observer l’atmosphère de Vénus
Les militaires indiens ont pris Jupiter et Vénus pour espions
Vénus : la vitesse du vent en hausse ses derrières années
Tags:
vie organique, vie, espace, Vénus, Soleil, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook