Ecoutez Radio Sputnik
    Les moniteurs d’ordinateurs exposés au piratage

    Chaque écran du monde menacé de piratage

    © Flickr/ Henri Perouze
    Sci-tech
    URL courte
    13018

    Nous croyons tous que les moniteurs sont des appareils passifs et sécurisés, mais tout d’un coup il est possible que vous voyiez vos textes et vos images se transformer en pixels.

    Et si les hackers pouvaient pirater vos écrans et utiliser vos informations contre vous? C'est tout à fait possible si l'on se connecte à un processeur de traitement de l'écran sans toucher au processeur principal de l'ordinateur, selon l'entreprise américaine Red Balloon Security.

    "Nous sommes déjà capables de hacker les moniteurs, donc, l'utilisateur ne doit plus se fier à tous les pixels sur son écran", a affirmé And Cui, scientifique salarié de la compagnie et professeur à l'Université Columbia, lors de la conférence Def Con à Las Vegas.

    Le piratage est lancé dès que l'utilisateur visite un site ou une source malicieuse. Dès lors, le hacker est connecté à l'écran en installant un pixel qui envoie un code secret au processeur du moniteur en attente de commandes ultérieures.

    En pratique, cette technique peut être utilisée non seulement contre un utilisateur privé, mais également endommager le système de contrôle d'une usine militaire et lancer une fausse alerte, par exemple.

    "Si vous avez un écran, il est probable qu'il soit piraté", conclut M. Cui, proposant en blaguant de réduire à néant le système d'une entreprise militaire et précisant que tout cela concerne plus d'un milliard d'écrans des plus grandes marques mondiales. Son but est toujours de démontrer qu'aucun appareil technique n'est pas à l'abri du piratage individuel ou industriel.

    En 2015, M. Cui avait déjà réussi des attaques simulées visant des imprimantes.

    Lire aussi:

    Pirater des smartphones via YouTube
    Mark Zuckerberg scotche la caméra de son ordinateur. Réfléchissez à ça.
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Tags:
    pixel, écran, appareils, piratage, hackers, Université Columbia
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik