Ecoutez Radio Sputnik
    Des scientifiques russes créent un générateur de plasma unique

    Des scientifiques russes créent un générateur de plasma unique

    © Photo. MEPhI
    Sci-tech
    URL courte
    Technologies Made in Russia (152)
    1371
    S'abonner

    Des chercheurs de l'Université nationale de recherche nucléaire de Moscou (MEPhI) ont créé un générateur de plasma produisant une décharge magnétron impulsée à haute puissance au sein des vapeurs de matériel fondu, indique le service de presse de l'institut.

    L'appareil, comprenant un nœud de plasma et une source d'alimentation, peut fonctionner selon un régime spécial de décharge magnétron: la pulvérisation se produit en même temps que l'évaporation intensive de matériel fondu qui forme la couverture. D'après l'article des chercheurs publié dans la revue Surface and Coatings Technologies, cette nouvelle technologie permettra de créer rapidement et efficacement des couches fines demandées dans les domaines technologiques de pointe.

    Flash de plasma
    © Photo. MEPhI
    Flash de plasma

    L'application magnétron représente une part très importante du marché de la production de couvertures métalliques et diélectriques destinées à l'électronique, à la construction mécanique, à l'architecture et à d'autres secteurs. C'est par exemple le seul moyen permettant d'appliquer une couche conservatrice d'énergie sur les vitres des bâtiments. Qui plus est, cette méthode sert à créer des couches dures sur des outils tranchants, ainsi que des couvertures décoratives — par exemple pour appliquer du nitrure de titane sur les dômes des églises au lieu de l'or. On l'utilise également pour métalliser les plaques des circuits intégrés dans le domaine de la microélectronique ou pour créer des filtres dans l'industrie optique.

    La découverte par le MEPhI de la décharge magnétron pulsé à haute puissance à la fin des années 1980 a poussé en avant les recherches dans ce domaine. Dans les années 2000, l'Europe et les États-Unis ont introduit sur sa base la technologie HIPIMS (pulvérisation cathodique magnétron pulsé à haute puissance).

    "La pulvérisation magnétron conserve un problème: la formation lente des couches sur la surface des détails par rapport, par exemple, à la méthode d'évaporation sous vide", explique Alexandre Toumarkine, ingénieur du MEPhI. D'après lui, la qualité des couvertures créées à l'aide de l'évaporation sous vide est pourtant considérablement inférieure à celles appliquées par décharge magnétron. Les industriels étaient depuis longtemps face à un dilemme: soit la qualité des produits, soit la productivité de l'entreprise. "Cet appareil visant à créer une décharge magnétron pulsé avec une cathode fondue a réussi à réunir les meilleures caractéristiques des deux technologies", affirme le chercheur, soulignant le potentiel technologique énorme de cette méthode.

    Actuellement, les spécialistes travaillent sur les modèles industriels de cet appareil qu'on envisage d'intégrer bientôt à la production. "Un modèle industriel de l'appareil pourrait être exploité en tant que générateur de plasma sur des sites industriels et des laboratoires comme module isolé de création de couches de haute qualité", fait remarquer Andreï Kaziev, autre ingénieur du MEPhI, ajoutant que les clients potentiels pourraient notamment être les producteurs de vitres conservateurs d'énergie et d'éléments énergétiques modernes, ainsi que des entreprises de la construction mécanique. 

    Dossier:
    Technologies Made in Russia (152)

    Lire aussi:

    Sécurité nucléaire: des chercheurs russes découvrent une technique inédite
    Plus de 200 chercheurs participent à la conférence sur l'intelligence artificielle
    Première mondiale: des scientifiques captent le boson Z au CERN
    A Moscou, l'Université MEPhI internationalise ses cursus nucléaires
    Tags:
    technologies russes, plasma, chercheurs, technologies, Université nationale de recherche nucléaire (MEPhI)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik