Ecoutez Radio Sputnik
    La Sardaigne

    Et si la Sardaigne était la mythique Atlantide?

    © Flickr/ Jonathan
    Sci-tech
    URL courte
    123204233

    L'histoire de l'Atlantide est l'un des mythes les plus fascinants de tous les temps. Des milliers de livres et de travaux scientifiques sont consacrés à cette cité engloutie. Et si l'Atlantide se trouvait sur l'île italienne de Sardaigne? On peut tenter de répondre à cette question en établissant la position réelle des colonnes d'Hercule…

    L'Atlantide, qui aurait été engloutie durant la Protohistoire grecque, se trouverait en Sardaigne et les colonnes d'Hercule n'étaient pas situées au niveau du détroit de Gibraltar, contrairement à ce qui est généralement admis, a déclaré à Sputnik le journaliste italien Sergio Frau, expliquant que son hypothèse repose sur des écrits de Platon et d'Homère ainsi que sur des images aériennes récentes.

    "Mon livre est consacré aux colonnes d'Hercule, j'ai découvert qu'elles se trouvaient dans le canal de Sicile (le bras de mer situé en mer Méditerranée entre la Sicile et la Tunisie), avant le détroit de Gibraltar. D'après Platon, la première chose qu'on voit en passant par le canal de Sicile est la Sardaigne", a indiqué M.Frau.

    Selon Platon, "une grande île, plus grande que la Libye et l'Asie réunies, se trouvait au-delà des colonnes d'Hercule. Cette île offrait un passage vers le continent situé en face si on passait par d'autres îles".

    "Platon ne parle pas de l'Atlantide, une île inexistante, mais d'une île d'Atlas qui a vu naître la civilisation grecque. Atlas avait un frère, Prométhée, qui vivait dans les montagnes du Caucase, en Orient, alors qu'Atlas habitait en Occident. Il y a un plateau antique qui montre cette symétrie entre l'Orient et l'Occident dans la région méditerranéenne", a noté M.Frau.

    Piatto del VI secolo a.C, con Prometeo e il fratello Atlente
    © Photo. fornita da Sergio Frau
    Prométhée et son frère Atlas (plateau du VIe s.av.J.-C.)

    L'île d'Atlas gouvernait la Thyrrénie, ou "pays des tours". Les Tyrrhéniens étaient connus parmi les Romains sous le nom d'Etrusques.

    M.Frau estime qu'on peut retrouver l'île d'Atlas si on étudie les nuraghes millénaires, ces tours mégalithiques en forme de cône tronqué que l'on trouve en Sardaigne.

    D'après Platon, Zeus, le dieu suprême dans la mythologie grecque, a décidé de punir les habitants de l'île d'Atlas pour leur orgueil. Selon Homère, Poséidon, le dieu des mers et des océans, a puni les Phéaciens qui avaient escorté Ulysse jusqu'à son royaume d'Ithaque, en recouvrant leur île sous les eaux.

    "J'ai remarqué qu'il y a beaucoup de nuraghes ensevelis sous la boue dans la région où devait passer le tsunami (envoyé par les dieux antiques). On ne trouve rien de pareil dans les régions sardes où le relief commence à monter", a déclaré M.Frau.

    "Nous avons travaillé avec le photographe sarde Ettore Tronci pendant trois ans en utilisant des drones. M.Tronci a réussi à découvrir des centaines de nuraghes sous la boue dans la province du Medio Campidano (…). Nous avons complètement ôté la boue dans deux ou trois nuraghes avant de comprendre que des gens y avaient été enterrés vivants (…). Les objets découverts dans ces tours remontent au XIIe siècle avant J.-C. Le nuraghe Genna Marie renferme notamment des morceaux d'obsidienne, des outils, des objets que les gens devaient emporter s'ils venaient à quitter ce lieu. C'était comme à Pompéi", raconte le journaliste.

    Un nuraghe millénaire sarde
    © Photo. fornita da Sergio Frau
    Un nuraghe millénaire sarde

    "La Sardaigne a prospéré pendant plusieurs millénaires, du IVe millénaire avant J.-C. jusqu'à sa chute. C'était un pays heureux où il y avait une montagne d'obsidienne, l'or noir de l'époque. 20.000 tours entourées de nuraghes ont été construites en Sardaigne au IIe millénaire av. J.-C", précise-t-il.

    "La Sardaigne est une nouvelle Egypte, il y a beaucoup à découvrir. Nous avons une île où il y avait une civilisation fantastique, mais qui a disparu de l'histoire et nous avons un lieu mythique dont l'emplacement est inconnu. Si on les met ensemble, on aura une image unique (…). La Sardaigne compte plus de monuments mégalithiques que d'autres régions. Il y a eu des routes en pierre en Sardaigne au IIIe millénaire avant J.-C., quand Rome et Milan n'existaient pas encore. Et tout à coup, l'histoire de la Sardaigne se termine et on voit des peuples maritimes comme les Etrusques, surgir loin de la mer", a rappelé le journaliste.

    M.Frau, qui souhaite reconstruire cette partie de l'histoire méditerranéenne, entend poursuivre ses études sur la base de données archéologiques pour comprendre pourquoi une île prospère est devenue un lieu abandonné. 

    "Prométhée, cloué à un rocher dans le Caucase, avait un frère en Occident. L'Anatolie signifie "lever de soleil", la naissance de la civilisation grecque. Si l'Anatolie existait, l'île d'Atlas, frère de Prométhée, existait aussi", conclut le journaliste.


    Lire aussi:

    La Sardaigne, l'Atlantide enfin retrouvée?
    L’Atlantide criméenne
    Les ruines de l'"Atlantide africaine" découvertes près de Zanzibar?
    Tags:
    archéologie, science, drone, recherches, hypothèse, Ettore Tronci, Homère, Platon, Sergio Frau, colonnes d'Hercule, Atlantide, Sardaigne, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik