Ecoutez Radio Sputnik
    Les effets des OGM sur l’écologie US enfin dévoilés

    Les effets des OGM sur l’écologie US enfin dévoilés

    © Flickr/ beatriz vidal berrio
    Sci-tech
    URL courte
    15430
    S'abonner

    Le département américain de l’Agriculture semble livrer son propre regard sur l’usage des OGM.

    L'épanouissement des OGM aux Etats-Unis a amené à une baisse de l'usage des pesticides et, à l'opposé, au retour en force des désherbants dans la lutte contre les mauvaises herbes, a annoncé Federico Ciliberto de l'Université de Virginie dans un article publié dans le magazine Science Advances.

    « Nous avons surveillé l'activité des fermiers pendant des dizaines d'années afin de déterminer l'influence des OGM sur l'usage des produits chimiques. D'abord, suite au passage aux OGM, le recours aux herbicides a chuté avant de connaître une hausse sur fond de mauvaises herbes devenues insensibles à l'action du glyphosate », a expliqué l'auteur de la recherche, commandée par le département américain de l'Agriculture.

    Selon lui, la technologie de production de produits aux OGM est basée sur l'implantation de gènes détachés. Cette méthode permet de créer des plantes, des animaux ou des microbes à qualités programmées.

    Ce sont surtout les plantes modifiées consommables qui sont en proie à de vives polémiques sur l'interdiction des produits OGM. Les opposants insistent sur le fait que ceux-ci provoquent le cancer et d'autres troubles de l'organisme humain.

    D'après la recherche, les volumes d'usage de pesticides et d'herbicides varient suivant le type des OGM cultivés, tel que le maïs ou le soja.

    Le chercheur américain prévient que l'augmentation du recours aux herbicides dans la production des OGM constitue une vraie menace écologique. En outre, les organismes génétiquement modifiés, cultivés à l'aide d'herbicides, provoquent une pollution de l'environnement.

    Au contraire, la situation est moins préoccupante avec les OGM anti-insectes. Le gouvernement américain oblige les fermiers à suppléer les plantes OGM par les cultures naturelles, tels que le maïs et le soja, pour favoriser la multiplication des insectes. Cette solution freine le renforcement de l'immunité des plantes OGM et préserve les qualités précieuses des plantes naturelles.

    En Russie, depuis juillet 2016, la culture et l'élevage de plantes et d'animaux génétiquement modifiés sont interdits. Seules les recherches scientifiques sur les OGM restent autorisées.

    Lire aussi:

    Avec l’arrivée du printemps, les OGM font leur entrée massive au marché européen
    Les OGM envahissent le monde
    La Russie tourne le dos aux OGM
    Tags:
    mauvaises herbes, agriculture, fermiers, plantes, OGM, département américain de l'Agriculture, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik