Sci-tech
URL courte
10192
S'abonner

«Unique en son genre». Une tablette en pierre a permis d’apprendre l’histoire d’une femme décédée au IIIe siècle.

Le linguiste américain Lincoln Blumell de l'Université Brigham Young a découvert cette tablette dans une collection d'artefacts grecs anciens et coptes dans une bibliothèque de l'Utah (États-Unis). L'inscription avait initialement été qualifiée de copte car elle avait été découverte en Egypte et ses créateurs avaient utilisé l'alphabet grec.

​Or, après avoir étudié l'article, le chercheur a fait une découverte des plus intéressantes. Toute une vie était racontée dans ces lignes sur une pierre datant du troisième siècle. Il s'agissait en fait d'une épitaphe consacrée à une femme nommée Hélène. Et l'inscription n'était pas rédigée en langue copte mais en grec.

« Dans la paix et dans la grâce, Ama Hélène, une Juive, pleine d'affection pour les orphelins [est décédée]. Pendant près de 60 ans elle a emprunté le chemin de la miséricorde et de la bénédiction, sur lequel elle a été bénie », indique l'épitaphe.

« C'est une belle commémoration et un bel hommage pour cette femme », a souligné le chercheur.

Fait inhabituel, dans ce document la femme est décrite comme une Juive, mais en utilisant le titre honorifique « Ama » qui, aux IIe et IIIe siècles en Egypte, était utilisé pour décrire les nonnes et d'autres femmes chrétiennes distinguées, fait remarquer M. Blumell.

« J'ai étudié des centaines d'anciennes épitaphes juives, et il n'y en a aucune comme celle-ci », a précisé le scientifique.

La tablette a une autre particularité, à savoir l'âge d'Hélène. L'espérance de vie moyenne des femmes à l'époque était d'environ 25 ans. Hélène, elle, est décédée à l'âge de 60 ans, se classant ainsi parmi les 6 % des femmes égyptiennes de cette période qui ont vécu jusqu'à cet âge.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Découvertes archéologiques au camp de concentration de Stutthof
Le tombeau d'Akhenaton enfin identifié?
Et si la Sardaigne était la mythique Atlantide?
Tombeau de Néfertiti dans celui de Toutankhamon? Le débat s'enlise
Tags:
archéologues, Juifs, histoire, Egypte antique, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook