Ecoutez Radio Sputnik
    Corps humain

    La Turquie achète des cadavres aux États-Unis

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Sci-tech
    URL courte
    23436

    Les instituts médicaux turcs sont contraints d'acheter des corps pour former leurs étudiants à l'étranger en raison du manque de matériel local.

    L'administration de l'Université Uludağ, dans la province de Bursa (nord-ouest), achète des corps aux États-Unis pour ne pas priver les étudiants de sa faculté de médecine de travaux pratiques d'anatomie humaine.

    Selon le quotidien Hürriyet, cette situation est due au fait que très peu de Turcs font don de leur corps à la science. Récemment, le doyen de la faculté de médecine de l'Université Uludağ Erdoğan Şendemir a appelé la population à léguer leur corps à la recherche.

    D'après lui, l'université est contrainte d'importer des cadavres des États-Unis pour le prix de 120 000 lires (36 000 euros) chacun.

    M. Şendemir a souligné que les étudiants en médecine devaient pratiquer la dissection sur de véritables corps humains pour devenir de bons spécialistes.

    « Les étudiants doivent avoir la possibilité d'étudier la structure du corps humain en utilisant des échantillons réels, et pas seulement des modèles. Je pense qu'aucun patient ne voudrait être opéré par un chirurgien qui n'a étudié le corps humain qu'à travers des images », a souligné M. Şendemir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Plus de 99% du corps humain serait composé… de vide!
    Des nanorobots voyageront bientôt dans le corps humain
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Tags:
    cadavres, médecine, université, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik