Ecoutez Radio Sputnik
    Le lanceur chinois Longue Marche 5

    La Chine a tiré le plus lourd lanceur spatial en 30 ans

    © REUTERS / China Daily
    Sci-tech
    URL courte
    15481

    Le lanceur Changzheng 5 (CZ-5 ou Longue Marche 5), qui a décollé depuis la base de lancement de Wenchang, est le plus puissant, mais aussi le plus fragile dans l’histoire de l’exploration spatiale chinoise.

    Le lancement de la plus lourde fusée-porteuse chinoise, Changzheng 5, qui s'est déroulé jeudi sans problèmes à la base de Wenchang, sur la côte nord-est de Hainan, était pourtant considéré comme le plus risqué.

    Selon le constructeur en chef du CZ-5, Li Dong, le projet CZ-5 est nouveau à 92,5 %, alors que les versions précédentes des lanceurs Chengzheng utilisaient seulement 30 % de nouvelles technologies ce qui était considéré comme plus sûr.

    ​La réalisation du projet a pris des années de retard. Elle a été marquée par de nombreux accidents et échecs et a posé des problèmes technologiques importants.

    ​Le lanceur CZ-5 est capable d'emporter une charge utile de 25 tonnes en orbite basse, soit 2,5 fois de plus que son prédécesseur. Cela a nécessité la création d'une nouvelle famille de moteurs.

    Selon les données officielles, le premier essai du moteur principal a échoué, tout comme les trois suivants. Les deux premiers prototypes du moteur ont explosé après leur mise en marche, les autres ont pris feu en raison de fuites de combustible.

    ​Le CZ-5, l'un des plus grands lanceurs en service au monde, est haut de 56,97 m. Son premier étage fait cinq mètres de diamètre. Mais l'épaisseur de son fuselage ne peut pas dépasser trois mm. Les ingénieurs ont mis près de trois ans pour garantir la solidité du fuselage après avoir découvert une fissure au niveau d'une partie soudée du lanceur lors d'un essai, a annoncé Yang Hujun, responsable de l'équipe.

    ​« Des experts étrangers ont estimé que les ingénieurs chinois n'arriveraient jamais à passer du stade de projet au produit fini », a noté M. Li.

    Mais ce lanceur « doit être construit, doit être lancé et doit être un succès sinon le programme spatial chinois restera un nain dans l'ombre des géants », a déclaré un chercheur, qui participe au projet, cité par le journal South China Morgen Post.

    Le CZ-5 fait partie de la nouvelle génération des fusées-porteuses chinoises Longue Marche, bien qu'il s'agisse du plus ancien modèle de la famille dont la conception a commencé en 1986.

    ​La Chine a lancé ce projet à l'époque où ses relations avec les États-Unis étaient au beau fixe ce qui lui permettait de compter sur l'assistance des spécialistes américains. Mais l'adoption d'un embargo américain suite aux événements de la place Tian'anmen en 1989 a porté un coup dur au programme spatial chinois. Le gouvernement n'a donné son feu vert à la création du lanceur lourd CZ-5 qu'en 2006, trois ans après le premier vol spatial habité chinois.

    La décision de Pékin de créer sa propre station spatiale était une raison de plus de concevoir une fusée-porteuse lourde. Le module de base de la future station chinoise pèsera plus de 20 tonnes, alors que le plus puissant lanceur chinois actuel, CZ-2, peut emporter une charge utile de moins de 10 tonnes.

    Outre des missions civiles dont des vols vers la Lune et Mars, le nouveau lanceur lourd CZ-5 servira à réaliser des missions militaires, d'après des experts chinois de l'espace.

    Le concurrent américain du CZ-5, Delta IV Heavy, peut placer une charge utile de 28 tonnes en orbite basse. Les États-Unis comptent effectuer quatre tirs de cette fusée en 2016 pour lancer deux satellites-espions, un satellite de télédétection et un satellite de télécommunication militaire.

    Les satellites militaires chinois créés sur la nouvelle plateforme Dingfanghong-5 (DFH-5) auront un poids d'au moins 10 tonnes ce qui implique aussi l'utilisation d'un lanceur lourd. La Chine envisage d'utiliser le CZ-5 en 2017 pour mettre en orbite géostationnaire haute son premier satellite de télécommications militaire conçu sur la plateforme DFH-5.

    Selon Liang Xiaohong, un haut responsable du programme spatial chinois, les Chinois travaillent sur la conception d'un lanceur plus lourd, baptisé Changzheng 9 (CZ-9) qui fera 10 mètres de diamètre. Cette fusée-porteuse pourra rivaliser avec le lanceur américain Saturn V, le plus gros lanceur du monde, et pourra transporter des astronautes chinois vers la Lune.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    La Chine lance sa nouvelle fusée Longue marche-6
    Longue marche 5: caractéristiques des fusées chinoises de nouvelle génération. INFOgraphie
    Le défi spatial de la Chine lancé aux Etats-Unis
    La Chine lance un vaisseau spatial habité (TV)
    La Chine effectue son premier arrimage spatial automatique
    Tags:
    exploration de l'espace, espace, lanceur, Changzheng 5 (Longue Marche 5), Longue marche (Changzheng), Yang Hujun, Li Dong, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik