Sci-tech
URL courte
0310
S'abonner

De plus en plus de personnes signent des contrats afin d'être autorisées à faire congeler leur corps après leur mort et ressusciter à une époque plus avancée.

Les spécialistes russes de la société « KrioRus » ont congelé 51 personnes dont les corps attendent le développement technologique qui leur permettrait de vivre à nouveau dans un tout autre monde.

Plus de 50 personnes ont été congelées ou cryoconservées, parmi lesquels 38 sont Russes et les autres des étrangers, dont trois Ukrainiens, deux Italiens, un Américain, un Australien, un Biélorusse, un Estonien, un Japonais, un Néerlandais et un Suisse.

Deux cents autres personnes ont signé un contrat et se préparent à la congélation, dont des Ukrainiens, des Biélorusses, des Britannique et des Danois.

En Russie, la congélation d'un adulte coûte 36 000 dollars, compte non tenu des frais de transports. La cryoconservation est une procédure légale.

Selon des représentants de la société « KrioRus », la meilleure température pour congeler une personne est de —130 degrés Celsius. La congélation est faite à l'aide de vapeurs d'azote liquide ou d'autres liquides spéciaux. Les containers utilisés pour cette procédure ressemblent à des thermos géants.

La technologie de cryoconservation, également appelée cryonie, se base sur le livre du scientifique américain Robert Ettinger intitulé « Les prospectives de l'immortalité », paru en 1964. Ce scientifique a fondé un institut qui congèle des personnes depuis 1976. Après sa mort, en 2011, il a lui aussi été congelé. Le but de la cryonie est de conserver des personnes à très basse température dans l'espoir de pouvoir les ressusciter et les soigner ultérieurement.

En Russie, la première cryoconservation a eu lieu en 2003.

Il n'existe aucune preuve à l'heure actuelle du fait que la technologie de cryoconservation permet de réanimer une personne dont le corps a été congelé après une mort officiellement enregistrée. Cependant, 69 scientifiques ont écrit une lettre en faveur de la cryonie.

Lire aussi:

Dans la peau de Lazare: un simulateur de mort en vogue à Shanghai
Bientôt la résurrection des mammouths
Il y aurait bien une vie après la mort
Pandémie: la liste des pays «les plus contagieux» pour les touristes dressée en Allemagne
Tags:
Russie, congélation, cryonie, science, technologies, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook