Ecoutez Radio Sputnik
    Quand une chute d'eau se transforme en cascade de feu

    Quand une chute d'eau se transforme en cascade de feu (Vidéo)

    © Photo. Capture d'écran
    Sci-tech
    URL courte
    1172
    S'abonner

    Aux États-Unis, une chute d’eau affublée du joli nom Horsetail (queue de cheval) s’est transformée en « torrent de lave incandescente », au moins à en juger par son apparence.

    Dans le parc national de Yosemite, situé dans les montagnes de la Sierra Nevada, à l'est de la Californie, on peut observer chaque année un phénomène naturel spectaculaire: une chute d'eau saisonnière « enflammée » qui s'écoule en hiver et au début du printemps, à l'est d'El Capitan, relate la chaîne CBS.

    Il s'agit en fait de la chute Horsetail qui s'écoule en février dans des conditions météorologiques particulières, pendant que le Soleil couchant l'illumine avec des éclats orange et rouges.

    Les touristes, armés de caméras, n'hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux leurs photos, prises peu après le début du « spectacle ».

     

     

    Il est à noter que la couleur de l'eau ne reste toujours pas la même, loin s'en faut: l'humidité et la température de l'air jouent en l'occurrence un rôle de premier plan.

    Pour rappel, l'instant magique ne dure que deux minutes maximum, et peut être observé pendant une période de deux semaines environ.

     

     

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Apres l’eau, les terres agricoles sont devenues des «enjeux»
    Israël en feu: le plus gros bombardier d'eau du monde en renfort
    Il plonge dans l’eau glacée pour sauver un chien (VIDEO)
    Tags:
    phénomène, chute d'eau, Califorie du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik