Sci-tech
URL courte
0 70
S'abonner

Des scientifiques de l'Université Charles III de Madrid et de la compagnie BioDan Groupe ont présenté le mois dernier le prototype d'une imprimante 3D capable de créer une peau humaine appropriée pour une transplantation et pour des tests cosmétiques, chimiques ou pharmaceutiques.

Selon Alfredo Brisac, le PDG de BioDan Groupe, une entreprise espagnole de bio-ingénierie, c'est la première fois que des scientifiques réussissent à créer à l'aide d'une imprimante 3D un organe à part composé entièrement de cellules vivantes, et non un tissu qui comprendrait des matériaux bioactifs.

« L'encre biologique est créée à partir de cellules d'un patient auquel elle sera ensuite transplantée. Les trois composants principaux de l'encre biologique sont la kératinocyte, la fibroblaste et la fibrine qui, une fois disposées dans l'ordre nécessaire, recréent la structure de la peau », explique l'expert.

La bio-encre étant créée à partir de la peau du patient, le risque que le matériau imprimé soit rejeté par l'organisme est proche de zéro.

« S'il s'agit du traitement des brûlures, le processus ressemble à celui de la couture d'un vêtement. Nous prenons un petit morceau de votre peau, environ un centimètre carré, qui nous permettra d'imprimer près de deux mètres carrés de peau. Nous utilisons déjà cette technologie dans les centres de brûlés en Espagne, et nous commençons à l'introduire dans d'autres pays. Mais s'il s'agit de peau qui sera utilisée pour des tests pharmaceutiques où à d'autres fins, nous pouvons en imprimer plus de 400 mètres carrés », indique Alfredo Brisac.

Le problème principal à résoudre, souligne l'expert, c'est la façon dont on peut contrôler la qualité de la peau imprimée, car les normes ISO 9000 ont été initialement conçues pour les machines et d'autres produits et il sera difficile de les appliquer à la production d'organes vivants.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Tags:
organes, brûlures, médecine, transplantation, imprimante 3D, bio-imprimante 3D, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook