Sci-tech
URL courte
51512
S'abonner

Une étude controversée insiste sur le fait que jusqu’à 66% de l’ensemble des mutations du cancer sont le résultat d’erreurs hasardeuses dans le processus de la copie de l’ADN: ainsi, ces cas ne dépendent ni des gènes ni de l’environnement.

Parmi les causes du cancer, les prétextes génétiques ou les facteurs de l'environnement représentaient toujours un élément prépondérant. Selon l'étude, dont les résultats sont publiés dans la revue Science, la majorité des cancers sont en fait dus à des erreurs hasardeuses et imprévisibles lors de la copie de l'ADN.

La recherche réalisée par les scientifiques de l'Université John Hopkins a deux conséquences principales. Tout d'abord, selon l'étude, entre 60 et 66 % des tumeurs cancéreuses ne dépendent pas de particularités génétiques ou du mode de vie.

Dans le même temps, la découverte présentée par les chercheurs pourrait permettre d'élaborer de nouvelles méthodes de traitement lors des premiers stades du cancer, quand il est encore possible de lutter contre la maladie.

Bert Vogelstein, un des auteurs de la recherche, souligne que les mutations représentent un élément qui caractérise souvent la formation des tumeurs cancéreuses. Certaines cellules du corps humain sont plus sensibles aux mutations.

Bert Vogelstein et son collègue Cristian Tomasetti espèrent que leur recherche permettra au monde scientifique d'acquérir une meilleure compréhension des risques représentés par les tumeurs et aidera à inventer de nouvelles mesures anti-cancers préventives.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Russie: test réussi d'un produit contre tous les types de cancer
L’Iran organise un pèlerinage chiite pour les personnes atteintes de cancer
Les causes de l’agressivité élevée du cancer de la peau dévoilées
Russie: des nanoparticules dressées pour tuer le cancer
Tags:
cancer, découverte, chercheurs, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook