Ecoutez Radio Sputnik
    Сбор водорослей ламинария на Соловецком архипелаге

    Extraction du gaz des algues: la solution aux problèmes énergétiques de l’Ukraine ?

    © Sputnik. Vladimir Trefilov
    Sci-tech
    URL courte
    263246

    Des scientifiques ukrainiens ont déclaré avoir développé une technologie qui permettrait d’obtenir du gaz des algues.

    Des scientifiques de la ville ukrainienne de Krementchouk ont créé une technologie capable d'extraire du gaz des algues gris bleues qui, d'après eux, pourrait permettre de résoudre les problèmes énergétiques du pays, rapporte la chaîne ukrainienne 5 Kanal.

    Des employés de l'université nationale de Krementchouk assurent que leur découverte permettra non seulement de purifier l'eau du Dniepr des algues, mais aussi d'assurer le chauffage pendant l'hiver. D'après les scientifiques cela peut être réalisé en plaçant des stations biogaz près de chaque village. « Deux à trois mois de floraison dans l'eau du Dniepr, et la moitié des habitants de Krementchouk auront du chauffage », a déclaré une chercheuse de l'université.

    D'après 5 Kanal, cette invention a déjà pris la première place à un concours de projets scientifiques en Autriche (pourtant, on ne précise pas le nom du concours). On rapporte également que l'administration locale s'intéresse à ce projet et a déjà trouvé des investisseurs malgré l'absence d'enregistrement de brevet pour cette découverte.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Gazprom bat un nouveau record d’exportation de gaz en Europe
    Le gaz russe, un atout majeur pour le marché européen?
    Première livraison de gaz en Crimée depuis la Russie continentale
    Tags:
    extraction, algues, découverte, gaz, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik