Sci-tech
URL courte
11250
S'abonner

Des scientifiques allemands ont trouvé une molécule spéciale dans les cellules immunitaires humaines qui est capable de diminuer la largeur des vaisseaux capillaires de telle sorte que le sang ne puisse y pénétrer et l’ont ainsi modelé pour lutter contre le cancer.

La lutte contre le cancer représente est l'un des principaux enjeux des recherches médicales contemporaines.

Selon un article publié dans la revue Nature, des chercheurs allemands ont découvert une molécule spéciale dans les cellules immunitaires humaines qui rétrécit la taille des vaisseaux capillaires de telle sorte que le sang ne puisse plus y pénétrer. Les scientifiques ont réalisé une expérience très prometteuse pour la lutte contre le cancer.

« La combinaison de deux protéines, facteur de nécrose et interféron-gamme, est une des armes les plus puissantes de l'arsenal des cellules immunitaires. La première substance explose les vaisseaux capillaires et ouvre la voie vers la tumeur aux cellules-tueuses, la deuxième les privent d'accès au sang et freine la multiplication des cellules cancéreuses sur le long terme », explique Thomas Blakenstein, chercheur à l'Institut d'immunologie de Berlin.

Actuellement, selon les scientifiques, le système immunitaire humain est normalement capable de lutter contre les tumeurs qui en sont à leur premier stade. Quand les cellules cancéreuses obtiennent la capacité de se déplacer indépendamment, les métastases se forment. Le système immunitaire ne les détecte pas et n'essaie pas de supprimer ensuite les cellules cancéreuses.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Des chercheurs comptent accéder au manteau terrestre
Les chercheurs ont établi le lien entre les feux de forêt et le climat
Des chercheurs testent des feuilles d’épinards comme patch cardiaque
Des chercheurs comprennent enfin comment obtenir une meilleure mémoire
Tags:
chercheurs, cancer, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook