Ecoutez Radio Sputnik
    Une «caverne d’Ali Baba en peinture» découverte en Éthiopie

    Une «caverne d’Ali Baba en peinture» découverte en Éthiopie

    © AFP 2018 Carl de Souza
    Sci-tech
    URL courte
    0 31

    Où faut-il aller pour admirer la plus ancienne «galerie d’art» sur la planète? Des anthropologues espagnols ont découvert en Éthiopie une sorte de «galerie d’art» où nos ancêtres ont fabriqué leurs toiles pendant plus de 4.500 ans. Il s’agirait de la plus ancienne et de la plus pérenne «exposition» de l’histoire de l’humanité.

    Alors que les scientifiques ont longtemps supposé que les peintures pariétales étaient apparues sur le continent européen il y a 40 à 50 000 ans, les dernières découvertes semblent démontrer que les premiers dessins seraient apparus il y a au moins 100 000 ans en Afrique.

    Toutefois, le climat équatorial ainsi que leur ancienneté ont fait qu'ils ont disparu bien avant qu'on apprenne leur existence. Ainsi, en 2011, les chercheurs ont trouvé dans la grotte de Blombos en Afrique du Sud une présumée palette faite de coquillages et recouverte de peinture datant de 100 à 150 000 ans.

    Pour avancer dans leur théorie sur les dates d'apparition de la peinture et l'évolution de cet art au fil du temps, Daniela Rosso et ses collègues de l'Université de Barcelone mènent depuis des années des recherches en Afrique.

    Dans la grotte du Porc-Epic (est de l'Éthiopie), ils ont ainsi découvert toute une réserve de matériaux artistiques et « une galerie d'art » où les chefs d'œuvre réalisés pouvaient être par la suite exposés. Selon les estimations des spécialistes, les anciens peintres auraient travaillé là-bas pendant presque 4 500 ans, il y a environ 60 000 ans.

    Les archéologues ont extrait près de 40 kilos d'ocre, différents types de palettes ainsi que des bifaces et d'autres objets servant aux habitants de la grotte à la préparation des peintures à base d'ocre.
    Ayant analysé la composition des peintures et leur procédé de préparation, les chercheurs ont pu constater une succession dans les traditions artistiques ainsi que leur importance pour les habitants du Porc-Epic à l'époque du Moyen âge de la pierre.

    « Tous les habitants de la grotte préparaient les peintures à l'ocre de la même façon en se transmettant leurs secrets de père en fils », a relaté Mme Rosso dans un article publié dans la bibliothèque scientifique publique PLoS One [Public Library of Science, ndlr].

    D'après les anthropologues, les recherches de liens entre les auteurs de peintures pariétales dans tous les coins du monde pourraient contribuer à une meilleure compréhension de la colonisation de la Terre par les familles humaines après leur départ de l'Afrique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Des scientifiques définissent les mâchoires les plus meurtrières de tous les temps
    Des scientifiques ont découvert ce qui se niche au centre de la Voie lactée
    Des scientifiques découvrent la nature des fissures géantes en Antarctique
    Des scientifiques révèlent l’apparence d’une femme qui a vécu il y a 13.000 ans
    Tags:
    peintures rupestres, peinture, chercheurs, science, Éthiopie, Afrique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik