Sci-tech
URL courte
192
S'abonner

Des physiciens ont créé à partir d’une molécule l’équivalent microscopique d’un trou noir. Ils ont utilisé l’impulsion ultra-lumineuse de la lumière des rayons X pour transformer un atome au sein d’une molécule en une sorte du trou noir électromagnétique.

Le premier trou noir électromagnétique a été créé par une équipe internationale de physiciens dans le laboratoire du Centre de l'accélérateur linéaire de Stanford (SLAC) aux États-Unis, en coopération avec leurs homologues du centre allemand de recherche en physique des particules et en rayonnement synchrotron (DESY). Les chercheurs ont utilisé le laser à électrons libres « LCLS » pour « baigner » des molécules d'iodométhane (CH3I) dans une intense lumière de rayons X. La plus forte ionisation d'une molécule fournit des informations importantes pour l'analyse des biomolécules avec des lasers à rayons X.

Le site du DESY signale qu'après que les scientifiques aient soumis une molécule d'iodométhane à l'influence d'un puissant laser à rayons X, ce laser a arraché 54 des 62 électrons de la molécule. En conséquence, l'atome positivement chargé a commencé à attirer des électrons à partir d'atomes voisins, comme le trou noir attire les substances environnantes. Il est à noter que pendant une fraction de seconde, la molécule d'iodométhane a laissé 54 électrons et s'est désintégrée.

Selon les chercheurs, quelque chose de similaire peut se produire sous l'influence des rayons X avec des organismes vivants.

Ondes gravitationnelles (vue d'artiste)
© Photo / LIGO/Caltech/MIT/Sonoma State (Aurore Simonnet)
Auparavant, il a été signalé que des chercheurs du LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory, une expérience de physique internationale) avaient détecté des ondes gravitationnelles pour la troisième fois dans l'histoire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les étoiles tombent bien dans les trous noirs
Des chercheurs créent une carte des trous noirs supermassifs
Mystère de l’étoile disparue: comment N6946-BH1 s’est éclipsée sans laisser de traces
Des scientifiques découvrent par hasard un énorme trou noir dans une galaxie invisible
Tags:
études, laboratoire, rayons X, expérience, trou noir, Université Stanford, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook