Sci-tech
URL courte
2119
S'abonner

La toute première rencontre touchante survenue à Yakoutsk entre un laïka prénommé Sououtouk et un chiot, qui a été cloné à partir d’un morceau de son oreille, n’a laissé personne indifférent.

Un laïka de Sibérie occidentale Sououtouk, âgé de six ans, a vu pour la première fois son clone, un chiot prénommé Kyratchana («beauté» en langue yakoute), qui est venu au monde de l'oreille de ce premier dans le cadre d'un projet commun entre des chercheurs de Corée du Sud et de Yakoutie.

À en juger par la vidéo, les deux chiens s'entendent très bien.

Selon Dmitri Ivanov, le propriétaire de Sououtouk, le clone ressemble énormément à son «original».

«Les émotions sont très fortes. Je dois encore assimiler le fait que cette chose a été possible», a-t-il expliqué.

Des chercheurs de la Fondation de recherche en biotechnologie Sooam, basée à Séoul, en Corée du Sud, ont sélectionné des morceaux d'oreilles de Sououtouk et d'un chien Taïga, âgé de 12 ans, en décembre 2016.

Deux chiots sont nés le 7 mai 2017. Le 23 juin, Kyratchana et l'autre chiot, Beleh, étaient transmis au club de chasse Bainai, en Yakoutie.

Lire aussi:

Un pas vers le clonage humain: des scientifiques UK ont créé des embryons artificiels
Vers la résurrection des mammouths? Les travaux sur le clonage lancés
Cinq mythes sur le clonage
Tags:
oreilles, chiot, chiens, clonage, Iakoutie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook