Sci-tech
URL courte
9612
S'abonner

La nouvelle invention récemment présentée par des scientifiques américains nous permettra bientôt d’oublier les difficultés éprouvées lors de la montée des escaliers. Il ne s’agit pas d’un nouveau type d’ascenseur, mais bien d’un escalier innovant qui permet de conserver l’énergie cinétique.

Des scientifiques assurent que nous n'aurons bientôt plus besoin de gaspiller nos forces lors de la montée des escaliers. Leur invention insolite le fera à notre place.

Des ingénieurs du Georgia Institute of Technology et de l'Université Emory aux États-Unis ont mis au point un escalier dynamique capable de conserver l'énergie cinétique produite lors de la descente et de la restituer lors de la montée. Ils ont publié le résultat de leurs recherches dans la revue PLOS ONE.

Lorsque nous nous déplaçons dans des escaliers, l'énergie que nous produisons se dissipe tout simplement. Grâce à son mécanisme à ressorts qui se déclenche au moment de la montée et se bloque automatiquement au moment de la descente, le nouvel escalier nous restitue l'énergie cinétique qu'il a conservée. Lors de la montée, les détecteurs de pression débloquent une à une les marches montées sur les ressorts qui restituent alors l'énergie cinétique emmagasinée lors de la descente. Les efforts demandés à la montée en sont d'autant diminués.

Selon les calculs des ingénieurs, au moment de la descente, les escaliers récupèrent environ 26 % de l'énergie que nous dépensons. Au moment de la montée, l'économie d'énergie peut atteindre les 37 %.
Cette invention devrait réjouir les femmes enceintes, les personnes âgées et celles souffrant de problèmes musculo-squelettiques.

Lire aussi:

La Russie expulse deux diplomates néerlandais
Le FBI contrôle les militaires avant l'investiture de Joe Biden
Jack Lang sur la signature d'une tribune pour décriminaliser la pédophilie: «C’était une connerie!»
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
physique, technologies, invention, projet, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook