Ecoutez Radio Sputnik
    Un extraterrestre, image d'illustration

    Deux bras, deux jambes, une tête? Un expert ébauche le portrait-robot de l'alien typique

    © CC BY 2.0 / MIKI Yoshihito / The Science of Aliens
    Sci-tech
    URL courte
    1391
    S'abonner

    Existe-t-il une autre forme de vie dans l'univers, et si oui, à quoi pourraient ressembler les extraterrestres? Un chercheur explique dans une interview à Sputnik quel serait le physique le plus probable des êtres vivants habitant sur d’autres planètes… et donne même un conseil pour en trouver.

    L'astrobiologiste et président du Forum autrichien sur l'espace (Österreichischen Weltraum Forum) Gernot Grömer a abordé au micro de Sputnik un thème qui passionne chacun d'entre nous: la vie extraterrestre. L'homme de science a notamment expliqué à quoi pourraient ressembler les aliens qui, d'après lui, auraient beaucoup en commun avec les humains.

    Ainsi, M.Grömer n'exclut pas l'existence d'une autre forme de vie dans l'univers, et, pour l'illustrer, cite les paroles de Carl Sagan, scientifique et astronome américain: «Si nous étions les seuls, ce serait une sorte de gaspillage d'espace.»

    «Peu importe comment on définit les critères pour parler de la vie dans l'espace, compte tenu du grand nombre d'étoiles et de systèmes planétaires dans l'univers, il serait très surprenant que l'étincelle de vie se soit allumée seulement ici, sur la Terre», a poursuivi Gernot Grömer.

    Quoique le cliché des extraterrestres que nous rencontrons dans le domaine de la science-fiction (deux mains, deux yeux, deux jambes et une tête) soit très anthropocentrique et largement inspiré de l'organisme humain, cela pourrait être expliqué scientifiquement, car dans toutes les régions de l'univers les lois de la physique et de la chimie fonctionnent de la même manière, souligne le chercheur.

    «Oui, on pourrait travailler avec des formes de vie à base de carbone et non pas avec celles qui sont à base de silicium. En effet, nous observons que dans la nature, peu importe la manière d'évolution des tribus dans l'histoire, des problèmes similaires ont conduit à des solutions similaires», explique Gernot Grömer.

    Ainsi, les poissons et les mammifères marins ont tous des ailerons, et on observe le même phénomène chez les espèces volantes. Donc, l'évolution fait en sorte que l'organisme s'adapte aux conditions spécifiques de son environnement. Par exemple, la lumière nécessite l'apparition des yeux tandis que l'obscurité pourrait expliquer l'absence d'organe de vue.

    M.Grömer a en outre un conseil à donner à tous les passionnés des recherches d'autres formes de vie. Le scientifique les invite à rejoindre les bénévole du projet Volunteer-Computing-Projekt SETI@home et à aider à trouver des extraterrestres depuis un ordinateur à leur domicile.

    «À mon avis, on devrait certainement tenter cela et je pense que, vu le nombre de choses insensées que l'on fait sur son ordinateur, quelques minutes sacrifiées à la puissance informatique de la science serait une bonne affaire: Allez-y», conclue-t-il, moqueur.

    Lire aussi:

    Un anneau d’«origine extraterrestre» qui flotte dans l’air filmé en Grande-Bretagne
    Le mystère de la momie «extraterrestre» du Pérou: réalité ou subterfuge des chercheurs?
    La vie extraterrestre expliquée grâce à un microbe?
    Vie extraterrestre: la réponse de la Nasa aux prédictions du groupe Anonymous
    La Nasa s’apprêterait à annoncer la découverte de vie extraterrestre, selon Anonymous
    La vie extraterrestre est possible, mais pas forcément observable
    Tags:
    science, extraterrestres, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik