Ecoutez Radio Sputnik
    Lanceur russe Proton-M

    Premier tir d'un lanceur russe Proton-M avec un satellite militaire à bord depuis un an

    © Sputnik. Ramil Sitdikov
    Sci-tech
    URL courte
    103951603

    Un lanceur russe Proton-M avec un appareil spatial à usage militaire à bord a été lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

    «Un lanceur lourd Proton-M a été lancé avec succès depuis le cosmodrome de Baïkonour avec un appareil spatial à bord dans l'intérêt du ministère russe de la Défense», a déclaré dans un communiqué le ministère russe de la Défense.

    Le lancement a été supervisé à tous les stades par le commandant des Troupes spatiales de Russie, Alexandre Golovko.

    «Toutes les opérations préalables ainsi que le lancement du Proton-M se sont déroulés normalement. Le complexe de contrôle autonome depuis la terre les a suivis à toutes les étapes», précise le communiqué.

    Pour rappel, les tirs des Protons ont été suspendus le 9 juin 2016, lorsque le propulseur du deuxième étage d'un Proton qui devait mettre en orbite le satellite Intelsat-21 s'est subitement déconnecté. Grâce à une modification rapide du programme de fonctionnement du troisième étage, ainsi qu'au bloc d'accélération Breeze-M, il a tout de même été possible de mettre le satellite en orbite.

    Plus tard, une commission du holding spatial russe Roskosmos chargée d'enquêter sur ce qui s'était produit a appris que l'incident était dû à une soudure défectueuse dans les propulseurs. En mars, le directeur général du holding Energomach, Igor Arbousov, a déclaré à Sputnik que tous les propulseurs défectueux avaient été remis pour réparation à l'usine qui les avait construits.

    Lire aussi:

    Une fusée Proton-M décolle de Baïkonour
    La fusée russe Proton-M reprendra du service après trois ans de pause
    Un lanceur russe Proton décolle depuis Baïkonour
    Un lanceur russe Proton-M décolle depuis Baïkonour
    Lanceur russe Proton-M
    Tags:
    lancement, espace, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik