Sci-tech
URL courte
4140
S'abonner

Des scientifiques américains ont établi que la vitamine C à très haute dose était efficace dans la lutte contre certains cas de leucémie. Le nutriment restaure l'activité d'un gène dont la mutation entraine souvent cette maladie mortelle.

Les scientifiques de la New York University School of Medicine ont découvert que la vitamine C restaurait l'activité du gène TET2 dont la défaillance provoque la division incontrôlée des cellules cancéreuses, car c'est ce gène qui est responsable de la fabrication normale des leucocytes ou globules blancs. Les détails des études ont été publiés par le magazine New Scientist.

Les auteurs sont parvenus à cette conclusion après avoir effectué des expériences sur des souris qui pendant 24 semaines ont reçu des doses élevées de vitamine C. À l'issue de l'expérience, les scientifiques ont constaté que le nombre de globules blancs chez les animaux qui n'avaient pas reçu d'injections de vitamine C était trois fois supérieur à la normale, ce qui indique le début de la maladie. Au contraire, les animaux qui ont reçu des injections avaient un nombre normal de leucocytes.

Pourtant, les scientifiques soulignent qu'il sera difficile d'appliquer ce moyen de traitement de la maladie aux humains, car les rongeurs ont reçu des doses excessivement élevées de vitamine C: environ 100 milligrammes par injection, l'équivalent de deux oranges. Dans ce cas, une personne malade aurait dû absorber une dose 3.000 fois plus importante que celle injectée à une souris.

Lire aussi:

La vitamine D prémunit aussi contre les maladies respiratoires
Traitement du cancer: des chercheurs font une percée avec la vitamine B2
La poussière d'or permettrait de traiter le cancer
Un vaccin contre le cancer qui pourrait changer le monde développé en Russie
En 2018, le cancer sera traité… par un robot développé en Russie
Tags:
vitamines, cancer, The New Scientist, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook